Un Core 2 Duo basse consommation dans un Mac mini

Si je vous parlais de mon (second) Mac mini serveur ? Il a été modifié pour servir de serveur Mac OS X (Snow Leopard) pour mieux gérer les mises à jours sur les vieux Mac, un sujet que j’approfondirais un jour.


Je suis parti d’un Mac mini Intel (le tout premier) avec son Core Solo, en configuration de base (512 Mo de RAM, un pauvre disque dur de 60 Go, du 802.11g et un lecteur optique combo) et j’ai pioché dans mon stock pour améliorer un peu le tout.

D’origine : MacMini1,1, Core Solo

J’ai commencé par changer le CPU, pour installer un Core 2 Duo. Pas n’importe lequel : un Core 2 Duo U7700 en socket, une puce basse consommation normalement destinée aux PC portables. A la base, il devait servir pour un tout autre projet, mais comme c’était le seul modèle que j’avais sous la main, j’ai tenté. C’est une puce qui tourne à 10x 133 MHz (bus “533”, donc). Après l’installation initiale, j’ai cru que ça ne fonctionnait pas : Mac OS X (Tiger) indiquait 1,66 GHz et le ventilateur s’emballait. Après avoir rebranché correctement la sonde (#FAIL), au moins le CPU fonctionne correctement. J’en ai profité pour installer 2 Go de RAM au lieu des 512 Mo d’origine.

Le Core 2 Duo à droite


Etape 1 : MacMini1,1 et Core 2 Duo vu à 1,66 GHz

Deuxième étape, transformer le Mac mini “1,1” en Mac mini “2,1”. Les Mac mini Core Duo (architecture 32 bits) et Core 2 Duo (64 bits) utilisent en effet la même carte mère, seul l’EFI diffère. Passer un Mac mini en “2,1” (après avoir installé un Core 2 Duo) permet d’installer Lion (même si ce n’est pas mon but principal) et d’installer 4 Go de RAM (avec 3 Go utilisables). Avant de commencer, il faut installer un Core 2 Duo et 2 Go de RAM au maximum. Je suis passé par le tuto sur cette page. En gros, il faut les fichiers EFI avec un updater modifié, forcer la MAJ, faire un reset PRAM et c’est tout. Après le passage en Mac mini “2,1”, Mac OS X affiche la bonne fréquence pour le CPU.

Etape 2 : MacMini2,1 et Core 2 Duo vu à 1,33 GHz

Maintenant, passage à 4 Go de RAM, avec 3 Go de RAM utilisables. Mettre deux barrettes permet de profiter du dual channel, ça améliore un peu les performances de l’anémique GMA 950 en théorie. J’en ai profité pour installer un SSD à la place du disque dur (un antique C300 de 256 Go, bien trop rapide pour lui) et remplacer la carte Wi-Fi par une carte Crystal HD (juste comme ça).

RAM et carte de décodage vidéo

L’installation de Mac OS X Server a été le pire. Je n’avais pas de DVD sous la main et j’ai donc gravé un DVD double couche (DVD-R DL). Et le lecteur combo, déjà fatigué n’en a pas voulu. Ni mes deux lecteurs en réserve (eux aussi fatigués). C’est un peu le problème des lecteurs slot-in des Mac : ça vieillit mal, spécialement avec des DVD gravés. Finalement, j’ai branché à l’arrache un graveur de HD DVD slim à tiroir, qui lui a accepté de lire le disque et d’installer Mac OS X. J’ai ensuite enlevé le lecteur, qui ne sert de toute façon à rien dans mon cas.

Je vous passe la configuration et l’installation, pour aller à la dernière modifications. Comme j’allais me servir de la machine sans écran, j’ai voulu utiliser ma bidouille avec une résistance dans la prise VGA. Sans succès. Ca fonctionne avec mon adaptateur Mini DVI mais pas avec un DVI vers VGA, sans raisons. J’ai donc installé un fit Headless dans un adaptateur DVI vers HDMI. Pour rappel, Mac OS X désactive l’accélération vidéo sans écran branché, ce qui rend le système très lent et saccadé en prise en main à distance.

Actuellement, le Mac sert donc de serveur pour les autres anciennes machines présentes chez moi et peut lire des vidéos en 1080p facilement, sans surchauffer. Il sert aussi de DNS secondaire (notamment pour les Nabaztag) et fonctionne dans son coin, sans embêter personne. Enfin, il sert aussi à lancer des applications PowerPC sur une machine raisonnablement puissante. A la base, j’avais une machine virtuelle avec Snow Leopard Server, mais VMWare Fusion empêche l’utilisation de l’accélération matérielle sous Snow Leopard (et les captures d’écran). Pour des tests de temps en temps avec des programmes qui ne passent pas sous Sierra, ça suffit amplement.

Le résultat

Le seul problème (important) pour le moment vient de la gestion du temps. Le Mac mini dérive en effet fortement au niveau de l’heure, à cause du CPU. Il tourne en effet bien à 1,33 GHz, mais le compteur dédié à la gestion temps (le TSC) reste bloqué sur 1,66 GHz. Mac OS X calcule donc la durée de la seconde en prenant en compte une valeur erronée. J’en parlais hier sur le site de Canard PC Hardware, mais en gros, Mac OS X prend une fréquence de 1,66 GHz comme base, avec une puce qui tourne réellement à 1,33 GHz (25 % de différence). Quand le Mac mini considère que 90 secondes se sont écoulées, il y en a eu 112 dans la réalité. Pas très pratique pour un serveur, surtout que la synchronisation NTP ne s’effectue pas assez souvent pour corriger cette (grosse) dérive. Je pense donc que je vais installer (à terme) un Core 2 Duo T7200 dans la machine (ou trouver une solution pour corriger le TSC).

L’outil Intel dit bien 1,66 GHz