SGI 1600SW : l’écran ultime en 1998 avec sa connectique OpenLDI

Récemment, j’ai récupéré un écran atypique avec sa carte graphique attitrée, un SGI 1600SW. Cet écran LCD qui date de 1998 a quelques particularités étonnantes, donc un format rare et une interface qui l’est encore plus, l’OpenLDI.

Un design encore moderne

Le SGI 1600SW offre un design encore moderne 20 ans après, avec son pied décentré et son gris sombre. La dalle de 17,3 pouces au format large utilise une définition rare – 1 600 x 1 024, un peu plus que du 16:10 – et une résolution élevée pour l’époque (110 ppp). Sa principale particularité vient pourtant de son interface de connexion, l’OpenLDI. Cette prise rare – il s’agit du seul écran produit en masse avec ce connecteur – utilise en interne la même technologie que le FPD-Link (souvent appelé abusivement LVDS). En clair, il s’agit de la même technologie que celle utilisée en interne dans pas mal de vieux PC portables (actuellement, l’eDP est plus courant).

Le pied décentré


L’écran


Une légende


Le câble OpenLDI (non amovible)

Un problème de carte graphique

Le principal problème de cet écran vient de la carte graphique. Comme il ne propose que de l’OpenLDI, une carte graphique équipée de ce connecteur s’impose (ou un adaptateur). Dans la pratique, il y en a assez peu. Et – surtout – mes rares cartes utilisent essentiellement des GPU atypiques.

La prise OpenDLI

Pour les PC, il existe une carte de chez Number Nine (Revolution IV-FP) à base de Ticket To Ride IV, une carte à base de Chips and Technologies chez Siemens (un mauvais GPU utilisé dans certains vieux Mac), la 3D Labs Oxygen VX1-1600SW (Glint R3) et la I/O DATA GA-NF30/PCI, qui utilise une puce Nvidia (GeForce 2 MX 400). Enfin, la carte que je possède, la Formac Proformance 3 pour Mac. Elle utilise une puce Permedia 3 – proche en permanence de l’ATi Rage 128 – avec 16 Mo de RAM. Elle se connecte en PCI et ne fonctionne que sur Mac. Il existe aussi visiblement une carte Number Nine pour Mac et certaines stations SGI (320 et 540, à bas de x86 et O2) supportent aussi la norme.

Ma Proformance 3 Mac


Lunettes 3D, OpenLDI et VGA

En plus des cartes, il existe des adaptateurs pour brancher l’écran sur une carte équipée d’une sortie DVI. Trois sont externes (chez SGI, Dr.Bott et PIXsolutions) et une interne, avec une fausse carte PCI qui fait la conversion. Dans tous les cas, c’est assez cher et parfois encore trouvable en neuf (plus de 250 €, donc sans intérêt). A noter que l’adaptateur officiel de SGI supporte aussi le VGA et – plus étonnant – le DFP. Il existe même des adaptateurs “maison” à base de VGA vers LVDS (avec des soucis).

La prise sur une carte fille

Ma carte Proformance 3 dispose de 16 Mo de RAM et d’un ventilateur que j’ai du remplacer (honteux bidouillage au Sugru) mais j’ai vu que les versions 32 Mo de la carte disposaient du connecteur pour brancher la carte fille avec la sortie OpenLDI. Elle propose aussi un connecteur pour des lunettes 3D, que je n’ai pas.

Une réparation honteuse

Un petit test

J’ai installé la carte dans mon Power Mac G3 (Bleu et Blanc) et elle fonctionne directement. Il faut évidemment installer les pilotes sous Mac OS 9 pour obtenir les meilleures performances. Pas de benchs, mais les tests de l’époque placent la Proformance III un peu devant l’ATi Rage 128 “Orion”, elle-même un peu plus rapide que la Rage 128 OEM du Power Mac G3. Les quelques jeux que j’ai lancé fonctionnent bien (comme Tomb Raide II).

Tomb raider en natif

Dans les trucs bizarres, l’écran reste bloqué en 50 Hz (alors qu’il doit normalement fonctionner à 60 Hz). Sinon, bien évidemment, Mac OS 9 ne laisse pas passer la lecture de DVD : de base, sur le G3, le décodage passe par une puce dédiée dépendante de la carte graphique. Et ma seconde carte de déccompression nécessite un écran VGA. En théorie, ça doit tout de même marcher avec un logiciel capable de faire le décodage au niveau logiciel, ceci dit. Enfin, les pilotes permettent de régler la luminosité depuis Mac OS, mais l’écran siffle quand le rétroéclairage n’est pas à fond.

50 Hz


Réglage de la luminosité


La carte


Quelques options


Pas de DVD

Sous Mac OS X

La carte de Formac fonctionne mal sous Mac OS X, faute de pilotes. Jusqu’à Jaguar, pas de soucis, mais les performances sont faibles. A partir de Panther, elle n’est plus supportée officiellement : Mac OS X bloque les cartes avec une ROM trop ancienne (avant 2001). Une commande permet tout de même de charger la carte.

sudo nvram boot-args="romndrv=1"

Ca fonctionne avec un Power Mac G5 sous Tiger sans soucis, mais l’affichage reste lent et la carte graphique n’est pas reconnue. De plus, elle ne gère pas l’OpenGL sous Mac OS X faute de pilote. En fait, certains trucs restent plus rapide qu’avec une Rage 128, mais l’absence d’OpenGL (et de Quartz Extrême, mais c’est aussi le cas sur la Rage 128) rendent l’interface pataude. Lancer le Dashboard ou Exposé montre vite le problème : c’est horriblement lent.

Pas de carte graphique


Définition native à 50 Hz


Permedia 3


Rage 128