La gestion des couleurs 10 bits sous macOS

En testant un écran Ultra HD sur un eGPU, je me suis rendu compte qu’il prenait en charge les couleurs sur 10 bits, une fonction gérée par macOS depuis l’année dernière.

Plus de nuances

Pour faire simple, le monde de l’informatique travaille généralement avec des couleurs codées sur 8 bits, soit 256 valeurs possibles pour chaque canal (rouge, vert, bleu et la transparence, soit 32 bits). Dans les moniteurs, les premiers LCD travaillaient sur 6 bits, les modèles modernes évidemment sur 8 bits, mais depuis quelques années des modèles 10 bits (1 024 valeurs) arrivent sur le marché. Avec OS X El Capitan (et évidemment macOS Sierra), le support a été ajouté et il est donc possible de brancher un écran “10 bits” sur un Mac.

Le Dell UP3214Q supporte les couleurs 10 bits

Un support limité

Le support nécessite macOS Sierra ou El Capitan, un écran adapté mais aussi une carte graphique compatible. Les derniers modèles de Nvidia, AMD supportent ça, ce n’est a priori pas le cas chez Intel. Dans les Mac, actuellement, seuls les iMac 27 pouces Retina 5K proposent des écrans avec une dalle 10 bits. Dans mon cas, j’ai pu tester avec un Mac équipé d’une carte graphique récente (une Radeon RX 480) et avec un écran Dell compatible (un UP3214Q).

L’écran affiche en 30 bits (10 bits par couleur de base)

Safari accepte les images 10 bits

L’intérêt de l’affichage sur 10 bits est de notamment améliorer les dégradés entre les couleurs, étant donné qu’il existe plus d’intermédiaires possibles. Les écrans 10 bits utilisent aussi souvent un espace de couleurs plus large, ce qui permet d’afficher des couleurs qui n’existent pas dans l’espace de couleur classique. En clair, une image comme celle présentée sur ce post de blog chez Webkit apparaît complètement rouge sur un écran 8 bits classique, mais montre un logo sur un écran 10 bits avec un espace de couleur étendu. Le rouge du logo utilise des valeurs qu’un écran classique interprète comme la valeur maximale du rouge, alors qu’il s’agit d’une teinte distincte pour un modèle moderne. Certains écrans peuvent d’ailleurs combiner des couleurs 8 bits classiques avec un espace large (wide gammut) et afficher le logo, c’est le cas des MacBook Pro 2016.

Une représentation des dégradés


Une autre représentation des dégradés, qui simule du 10 bits


Une image prévue pour un affichage sur un écran wide gammut

Le résultat avec un écran adapté : un logo WebKit

Le support des écrans 10 bits a de l’intérêt dans le monde de la photo, car beaucoup d’appareils peuvent photographier en RAW en 10, 12 ou même 14 bits.