Un lecteur de disquettes dans un iMac

Le premier iMac, en 1998, a fait polémique notamment parce qu’il ne proposait pas de lecteurs de disquettes. Mais Apple avait pourtant prévu à la base d’en intégrer un. Démonstration.

Sur l’iMac original, la carte mère contient les traces d’un connecteur pour un lecteur de disquettes Apple, avec le connecteur 20 broches standard. Pour installer un lecteur de disquettes (physiquement), il faut donc souder un connecteur sur la carte mère. Ca demande un peu de boulot pour démonter la machine proprement et pour souder le connecteur, mais rien d’insurmontable non plus. A l’époque, des gens vendaient même des kits avec la nappe, le connecteur et évidemment un lecteur.

Des soudures pas très propres


Le connecteur en place

Quand Apple bloque la bidouille

Une fois le lecteur installé, il y a aussi des contraintes logicielles. Si vous cherchez sur le Net, vous verrez parfois qu’une mise à jour de firmware bloque le lecteur de disquettes. Ce n’est pas réellement le cas : comme le montre ce sujet de forum, le problème est lié à la ROM. Dans la pratique, ça fonctionne avec Mac OS 8.1 et 8.5, mais pas avec Mac OS 8.6 (et les suivants). L’iMac utilise une architecture de type NewWorld et la ROM qui contient les pilotes d’une partie du matériel est stockée sur le disque dur avant d’être chargée en RAM : une mise à jour de l’OS peut donc amener une mise à jour de la ROM. Apple, à partir de la ROM 1.2, a supprimé la prise en charge du lecteur de disquettes. En bidouillant, il est tout de même possible de charger Mac OS 8.6 avec une “vieille” ROM (1.1.5) mais par défaut, l’OS impose la ROM 1.4.

Une disquette sous Mac OS 8.5


L’iMac a une image de disquette dans son firmware

Avec un Floppy Emu

Pour tester, j’ai soudé un connecteur dans mon vénérable iMac Bondi Blue et branché mon Floppy Emu, un émulateur de lecteur de disquettes. Il permet de vérifier rapidement les branchements (s’il ne s’allume pas, ça ne marche pas), de simplifier les transferts de données et surtout d’éviter les erreurs dues à des lecteurs de disquettes un peu trop vieux. Dans la pratique, ça fonctionne : le lecteur de disquettes est bien vu comme un modèle interne et l’émulateur permet de monter une “disquette” de 1,44 Mo sans soucis.

Avec le Floppy Emu

Booter sur une disquette

Plutôt étonnant, on peut même (presque) démarrer sur une disquette avec l’iMac. J’ai utilisé une disquette de boot de Mac OS 8.1 (elle se télécharge ) qui démarre… et plante au chargement. Le problème se pose avec une vraie disquette ou avec le Floppy Emu.

Avec un vrai lecteur

J’ai aussi tenté avec un vrai lecteur sans soucis. Les disquettes montent, on peut écrire, etc. C’est juste un peu plus bruyant et un peu moins fiable.

Avec un vrai lecteur


Bon, en 2017 c’est totalement pour le fun, alors qu’en 1998, la possibilité de lire des disquettes avait encore de l’intérêt. Et installer un lecteur “interne” avait deux avantages : un prix plus faible que les rares modèles USB et la possibilité de lire les disquettes de 800 ko des Mac.