Jour à deux sur Pippin en réseau local

Récemment, j’ai reçu une seconde Pippin. Bon, plus exactement, j’ai acheté une Pippin nue vendue comme H.S au Japon avec une carte mémoire, et elle fonctionne parfaitement. Le tout pour 17 €, ce qui est plutôt pas mal. Mais que faire avec deux Pippin ? Facile, jouer en réseau local.

La console n’a pas de connexion Ethernet, mais Apple avait prévu deux prises séries sur la console. La première pour une imprimante, la seconde pour un modem ou – ici – une liaison directe. J’ai utilisé un simple câble série Mini DIN 8 de Mac, ça se trouve facilement.

Les deux consoles, le câble série sur la droite

Racing Days

Pour tester, j’ai utilisé Racing Days. Ce jeu de course de voitures permet de jouer en réseau local, et j’ai donc gravé deux jeux (je n’ai évidemment pas deux exemplaires de ce jeu rare). Une option dans les menus permet de gérer le jeu en réseau, il faut définir une conole qui organise la partie et une autre qui se joint à la partie. J’ai eu quelques soucis au départ avec les menus en japonais, mais Google Traduction m’a bien aidé. Petite astuce, il faut bien utiliser la prise modem et pas la prise imprimante. Une fois que c’est fait, avec deux consoles, deux jeux et un câble… c’est le moment de jouer. Je n’ai pas de capture directe parce que j’ai un souci avec ma carte (merci le SIP de macOS) mais j’ai filmé avec l’iPhone. On voit très bien que je peux foncer dans la voiture de la seconde console, qui réagit directement. La liaison entre les deux consoles semble assez stable.

Il n’y a pas de sons dans la vidéo parce que j’utilise des écrans VGA (et pas d’enceintes).

Racing Days est le seul jeux pour lequel j’avais trouvé des informations sur la possibilité de jouer en multijoueur, mais je suppose qu’il en existe d’autre : la console a deux prises pour les manettes et il existe même des accessoires pour en installer plus (merci l’ADB).

La semaine prochaine, je vous montrerais quelques autres trucs arrivés en même temps que la Pippin.