Tag Archives: 1080p

L’Apple TV évolue vers le 1080p

L’Apple TV évolue donc vers le 1080p. Rien de bien nouveau en dehors de la compatibilité Full HD et d’un processeur A5 doté d’un seul core, alors qu’on avait un A4 sur l’Apple TV.

Une nouvelle interface plus « iOS » est de la partie, et surtout il est maintenant possible (en tout cas aux Etats-Unis) d’accéder à ses achats de films et de séries dans le cloud. Et ça, c’est une nouveauté intéressante : ça évite de devoir laisser un ordinateur allumé.

Pour le prix, ça reste 100 $ aux Etats-Unis et 110 € en France, soit 10 € de moins qu’avant.

Vers du 1080p sur iTunes ?

Apple pourrait proposer (enfin) du 1080p sur iTunes, en plus de la classique SD (480p) et de la HD actuelle (720p à 5 mégabits/s environ). Sous le nom HD+, on aurait donc accès à du 1080p à 10 mégabits/s, ce qui sans être extraordinaire (le Blu-ray monte vers 35 mégabits/s) permet d’obtenir un résultat correct. Comme avec le 720p à son époque, la nouvelle « qualité » pourrait d’abord être réservée à l’Apple TV, la seconde génération sous iOS étant attendue avec un processeur A5 et le support du 1080p (on bloque au 720p actuellement). Apple pourrait aussi éventuellement proposer le 1080p aux ordinateurs et à l’iPad 2 ainsi qu’aux appareils futurs.

Reste le problème de la bande passante : les fichiers risquent d’être très gros et donc poser des problèmes au moment de la récupération. Pour l’achat, le téléchargement pourrait prendre plusieurs heures chez certains (c’est déjà le cas en 720p) et la location va souffrir d’un problème de mise en cache : le système doit récupérer une partie de la vidéo pour commencer la lecture et cette récupération peut être très lente. Espérons qu’Apple continuera à proposer une version SD en plus de la version HD+ et que cette dernière ne serra pas (trop) onéreuse…

iOS 5 : 1080p en entrée

iOS 5 sait exporter en 1080p, mais il sait aussi importer : il est possible de synchroniser des contenus 1080p via iTunes, alors que c’est impossible avec iOS 4. Mieux, l’iPad 2 est capable de lire facilement ce type de fichiers (en H.264/AAC) pour une sortie sur le câble HDMI Apple. Attention tout de même, s’il est possible de les envoyer aussi sur l’Apple TV de seconde génération, le boîtier ne fonctionne qu’en 720p…

Reste la question : quel est l’intérêt d’envoyer des fichiers en 1 920 x 1 080 sur un écran qui travaille en 1 024 x 768 ?

iOS 5 : 1080p en sortie

Histoire de pourrir vos amis qui sont chez Free ou Orange, iOS 5 va permettre d’exporter des vidéos en 1080p, alors que la version actuelle du système se limite au 720p. On peut donc espérer qu’un futur iPhone 5 (iPhone 4S ?) sera équipé d’un capteur capable de filmer en 1 920 x 1 080. Les applications ainsi que le système devrait permettre de travailler avec cette définition, Apple fournissant les API pour cette fonction.

Le premier jeu en 1080p sur iPad

Annoncé en mars, le premier jeu 1080p sur iPad 2 arrive. Le fonctionnement est simple : le jeu s’affiche sur le téléviseur, en 1080p, et l’iPad affiche le plan de la course et quelques informations. Selon les premiers test, c’est fluide.

Rappelons qu’en plus d’un iPad 2 — ça ne fonctionne a priori pas sur le modèle classique — il faut bien évidemment Real Racing 2 HD (8 €) et un adaptateur HDMI pour iPad (40 €).

L’Apple TV supporte le 1080p

Oui, l’Apple TV supporte le 1080p, tout du moins matériellement. En effet, la puce de décompression est un VXD 375 de chez Imagination, et cette puce (a priori dérivée du VXD 370) décode parfaitement le 1080p à 30 images/s et même le 1080p à 60 images/s, si la fréquence de la puce est assez élevée. La limite est assez simple : Imagination recommande plus de 100 MHz pour le 1080p30 et 266 MHz pour le 1080p60. Sachant que les implémentations en 130 nm atteignent 150 MHz, Apple a de la marge avec le 45 nm…

Après, il y a la limitation marketing, qui est là pour des questions plus pragmatiques comme le débit, qui empêche en partie d’atteindre le 1080p, surtout en streaming sur une ligne ADSL. Je rappelle que l’Apple TV est un appareil formaté pour le marché américain, où les lignes sont moins rapides qu’en France.