Tag Archives: HiDPI

Tester le mode Retina sur n’importe quel Mac

Avec l’arrivée du MacBook Pro Retina (tout le bien que j’en pense est là-bas), le mode HiDPI de Lion est enfin utilisable. Et pour ceux qui veulent une idée du gain en netteté que ça peut amener, on peut l’activer assez facilement sur n’importe quel Mac (et sans passer par Xcode/QuartzDebug).

sudo defaults write /Library/Preferences/com.apple.windowserver DisplayResolutionEnabled -bool true

Pour revenir en arrière :

sudo defaults delete /Library/Preferences/com.apple.windowserver DisplayResolutionEnabled

Une fois que c’est activé, il faut fermer sa session, la relancer et aller dans les préférences d’affichage.

Sur un écran 27 pouces, ça donne ça :

Evidemment, le mode HiDPI offre des choix qui sont plus petits que la définition classique (logique) et on a donc au mieux du 1 280 x 720 sur un écran en 2 560 x 1 440 (la moitié des valeurs). Sur un écran plus petit, c’est donc assez peu pratique…

Retina sur Mac : quelques informations

Truc que j’avais vu passer mais oublié de poster : des traces d’écrans Retina dans Mountain Lion.

En faisant simple, ça parle d’écrans avec une définition native de 3 840 x 2 400, soit du format 16:10 et un équivalent « x2 » a du 1 920 x 1 200. L’idée est de considérer qu’on a un écran en 1 920 x 1 200 (comme par exemple le MacBook Pro 17 pouces) mais travailler en interne en 3 840 x 2 400 pour obtenir un affichage très fin (environ 266 ppp sur un 17 pouces).

En interne, en plus de la définition native, on trouve du 3 360 x 2 100 (1 680 x 1 050 x2), du 2 560 x 1 600 (pour le miroir sur un 30 pouces), 2 048 x 1 280 et des définitions basiques pours les autres systèmes (1 024 x 768, 800 x 600, 640 x 480).

Il est aussi possible de travailler en 2 560 x 1 440, 1 920 x 1 200, 1 920 x 1080 et 1 280 x 720, pour travailler en mode miroir sur des écrans plus classiques.

Une section est dédiée aux jeux, avec des mode de compatibilité. Le 1 920 x 1 200 (choix le plus logique), 1 680 x 1 050, 1 440 x 900 et 1 280 x 800.

Enfin, quelques modes « x2 » en mode miroir dont le 2 880 x 1 800.

Comme d’hab, il faudra travailler en natif ou en natif « /2 » (1 920 x 1 200) pour éviter les artefacts.

Le contenu complet du fichier dans la suite.

Ecrans « Retina » : pourquoi Apple peut le faire… et pas réellement d’autres constructeurs

Des previews du prochain ultrabook d’Asus — les clones de MacBook Air assumés par Intel — commencent à apparaître, et il y a un point intéressant à analyser : l’écran.

On attend depuis pas mal de temps des Mac « Retina » et Asus se lance en partie dans le bal : les Zenbook ont des écrans en 1080p. Ca donne une résolution de 200 ppp sur le 11 pouces et 170 ppp sur le 13 pouces. Et dans les deux cas, c’est bien trop élevé. Monter en définition pour monter en définition (i.e. avoir une fiche technique qui claque), c’est ridicule. Parce qu’à 200 ppp, l’écran est illisible pour le commun des mortels.

Sur un PC portable classique, on recommande environ 110 ppp pour un résultat agréable (100 ppp sur un écran de bureau) et beaucoup de gens préfèrent avoir moins. Mon ordinateur personnel (MacBook Pro 17 pouces) travaille à 133 ppp et la réaction unanime quand les gens l’essayent est « c’est écrit trop petit ».

Asus a bien compris le problème : la machine est par défaut réglée sur 125 % dans les réglages de Windows 7. Mais c’est la pire erreur qui soit : les applications supportent assez mal le redimensionnement sauvage et Windows n’est pas le meilleur pour ça. Avec ce réglage, à vous les barres de défilement, les textes plus grands mais pas tous, les artefacts dans les images, etc. Il y a un vilain exemple là.

Windows 7 n’est pas Android, le système qui s’approche le plus de ce qu’on pourrait considérer comme un système indépendant de la résolution. Et comme Asus ne contrôle pas le développement de Windows, c’est foireux.

Au final, c’est dommage, parce que l’écran des appareils est de très bonne qualité et apporte un vrai plus. Mais sans une partie logicielle adaptée, c’est un coup dans l’eau et — à mon sens — une grosse erreur.

Retina, HiDPI, on s’en approche

Intéressant : Mac OS X 10.7.3 change pas mal de curseurs et de petits éléments d’interface et la raison est simple : proposer une interface indépendante de la résolution. Actuellement, beaucoup d’éléments sont encore en btimap, et donc en taille fixe. C’est simple à gérer, mais peu pratique si on doit zoomer, par exemple. Avec 10.7.3, de plus en plus d’éléments sont vectoriels, donc calculé directement pour un rendu propre.

C’est une condition sine qua non pour utiliser des écrans à très haute définition tout en gardant des caractères utilisables. Bientôt du Retina dans nos Macs ?

Un exemple vu sur Twitter.

HiDPI : Apple y pense vraiment

J’ai déjà parlé pas mal du HiDPI, le nom qu’Apple pourrait donner à une technologie équivalente au Retina de l’iPhone 4. L’idée, en gros, est de travailler avec des écrans dont la définition est quadruplée, ce qui double la définition et permet de proposer un affichage très fin, d’une qualité bien supérieure à ce qui existe actuellement.

En chiffre, un portable 15 pouces actuel à un écran en 1 440 x 900 ou en 1 680 x 1 050 chez Apple, soit une définition de 113 ou de 132 ppp. Le meilleur écran actuel monte en 1 920 x 1 200 sur la même diagonale (150 ppp), mais c’est à la limite du lisible dans la majorité des cas. Avec un écran en 2 880 x 1 800, Apple travaillerait réellement en 226 ppp, mais simulerait (pour les applications) du 1 440 x 900. Ca permet de garder des éléments d’interfaces et des polices lisibles tout en améliorant la qualité.

Le mode HiDPI est disponible depuis le lancement de Lion, mais les premières bêtas de Lion 10.7.3 permettaient une petite subtilité : lancer un programme directement en mode HiDPI. Cette fonction a disparu de la dernière bêta.

En attendant, avec l’arrivée d’Ivy Bridge, de l’USB 3.0 et des écrans HiDPI (j’espère), le cru 2012 des MacBook Pro devrait être intéressant…