Test : le dock Thunderbolt Express Dock de Belkin

le Thunderbolt est une interface efficace pour les SSD et autres disques durs externes, mais elle est aussi intéressante pour un autre type de produit : les dock. Et j’ai eu l’occasion de tester le modèle de Belkin, l’Express Dock.

Il est en promotion à 190 € sur Amazon.
Belkin-Thunderbolt-Express-Dock-F4U055-01

J’avais testé le modèle de Matrox et j’avais été assez déçu : un seul port Thunderbolt, un seul port USB 3.0 (et lent), un prix élevé, pas de FireWire.

Le modèle de Belkin est censé corriger les défauts : on a un second port Thunderbolt (ce qui permet de chaîner), du FireWire 800 et trois ports USB 3.0. Il manque de l’eSATA, mais ça semble assez efficace.

Le dock de Belkin

Le dock de Belkin

Dans la pratique, il y a quelques limites.

Pour l’audio, rien à dire : des entrées/sorties classiques, en USB en interne. Le son semble correct (je n’ai pas de quoi tester), mais ça reste de l’analogique. Dommage pour le MacBook Air qui ne propose pas de sortie numérique en standard par exemple. C’est un contrôleur C-Media, comme dans les cartes audio d’entrée de gamme.

Pour le réseau, même chose : c’est un contrôleur Broadcom classique (BCM57762) en PCI-Express x1 et il fait bien son boulot. J’ai mesuré 940 mégabits/s en réel, comme avec un adaptateur Thunderbolt Apple.

Réseau : 940 mb/s

Réseau : 940 mb/s

Le FireWire utilise une puce LSI interfacée en PCI-Express x1, et les performances sont pratiquement identiques à celles d’un adaptateur Thunderbolt Apple (ou une puce interne). C’est utilisable en mode Target, bonne nouvelle.

FireWire 800 : c'est lent

FireWire 800 : c’est lent

Pour la vidéo, mettre une sortie Thunderbolt est moins pratique qu’une sortie DVI ou HDMI directement, mais c’est plus souple au final.

Passons au truc qui fâche : l’USB 3.0. Pour des raisons techniques, l’USB 3.0 est connecté en PCI-Express 1.1 x1, soit 250 Mo/s, alors que l’USB 3.0 peut atteindre 500 Mo/s en théorie. Dans la pratique, ça limite donc énormément le contrôleur Fresco FL1100.

Avec un bon SSD externe, j’atteins 385 Mo/s sur une prise USB 3.0 de mon MacBook Air (et on peut faire mieux). Avec les ports USB 3.0 du boîtier Belkin, je suis à environ 185 Mo/s avec le même boîtier, ce qui montre bien que la perte est élevée.

En direct

En direct


Sur le dock

Sur le dock

De plus, les ports USB 3.0 fournissent peu d’énergie, n’espérez pas charger un iPad avec le dock.

Parlons du prix : 300 €. Et il faut ajouter un câble Thunderbolt, que Belkin ne livre pas. On peut trouver le Matrox (moins complet) pour 230 €.

Au final, ça reste assez cher pour ce que ça apporte, et la conclusion est la même que pour le dock de Matrox : un hub USB 3.0 (dès 15 €), un adaptateur USB 3.0 vers Ethernet (dès 15 €) (ou Thunderbolt vers Ethernet) et un Thunderbolt vers FireWire offrent de meilleures performances, même si c’est évidemment moins pratique sur le bureau.

A noter que mon collègue qui a testé ce boîtier pour Tom’s Hardware a eu des soucis en sortie de veille (comme avec le boîtier Matrox) et que Mountain Lion dans sa dernière version (10.8.4) est recommandé. Par ailleurs, l’USB 3.0 ne fonctionne a priori pas sous Lion ou Snow Leopard.

On va donc dire que le dock parfait n’existe pas encore…