Let’s Play Apple Pippin : Gundam Virtual Modeler Light

Cette semaine, je continue avec les jeux Pippin, avec Gundam Virtual Modeler Light. Ce titre est particulier sur plusieurs points, un des principaux étant l’obligation d’utiliser une extension mémoire de 8 Mo.

La vidéo est en plusieurs parties. Dans la première, je lance le jeu avec un lecteur MO connecté à la console. L’extension MO, comme le lecteur de disquettes, se place normalement sous la console et le lecteur se branche sur le connecteur d’extension. Mais en pratique, il est possible de brancher un lecteur de MO 230 en SCSI directement sur le bus interne, avec une nappe.

Il supporte le MO et les disquettes

Dans la seconde partie, j’utilise un lecteur de disquettes, étant donné que le jeu propose de sauver les données sur ce média. Comme pour le MO, je n’ai pas le lecteur original, mais une copie fabriquée par mes soins. De plus, j’utilise un Floppy Emu. D’ailleurs, le jeu permet de sauvegarder sur disquettes, même les modèles : celui utilisé prend environ 350 ko.

Troisième partie, j’ai simplement testé le jeu sans extension mémoire (spoiler : ça plante). Dans la dernière partie, faute de lecteur de MO USB, j’ai branché le lecteur dans un vieux Mac (un Power Mac G3) et je récupère les données. Ca permet aussi de montrer que les sauvegardes de la version Pippin fonctionnent évidemment avec la version Mac.

Sinon, le “jeu” permet de créer des scènes de la série Gundam, en choisissant des décors, des robots, etc. Le rendu est (très) lent, de l’ordre de 5 minutes en temps réel sur la console (c’est accéléré dans la vidéo). Assez bizarrement, il ne permet pas d’imprimer.

J’ai évidemment scanné la pochette mais j’en ai aussi profité pour récupérer les images enregistrées sur la disquette et sur le disque MO.

La pochette


L’image du MO


L’image de la disquette