Tag Archives: UASP

Comment détecter facilement si un disque dur USB 3.0 est UASP (sous El Capitan)

Comme on me l’a fait remarquer récemment, Apple a changé le nom du pilote qui prend en charge l’UASP sous El Capitan. La méthode pour vérifier si un boîtier USB 3.0 offre bien les meilleures performances change donc.
usb-3-10gbps

SSD, mSATA et USB 3.0 : un trio gagnant

Aujourd’hui, un petit test d’un produit intéressant : un adaptateur USB 3.0 pour un SSD mSATA. C’est un must pour ceux qui veulent un périphérique de stockage rapide et compact pour un prix correct : il est possible de se faire une « clé USB » de 120 Go capable d’atteindre plus de 400 Mo/s pour moins de 100 €.
mSATA-logo1

Test : un boitier UASP rapide, de chez Plugable

Hier, je vous expliquais comment détecter si un boîtier USB 3.0 est bien compatible UASP, une technologie qui permet d’accélérer les débits. Aujourd’hui, je vous propose un petit test d’un boîtier compatible (j’en ai finalement trouvé un à un prix correct) : l’USB3-SATA-UASP1 de chez Plugable. Il dans la moyenne haute des boîtiers USB 3.0 question prix (un peu plus de 40 €), mais c’est le plus rapide des boîtiers que j’ai eu en main.
Displaying-3.5-and-2-520x288

Comment détecter facilement si un disque dur USB 3.0 est UASP

J’en avais déjà parlé, si l’USB 3.0 est un bus efficace, il souffre de quelques limites et tous les boîtiers ne sont pas égaux devant un périphérique de stockage rapide. Un SSD externe peut ainsi passer de ~400 Mo/s avec un bon boîtier et un contrôleur efficace à moins de 150 Mo/s avec un mauvais boîtier. Et une des choses qui permet d’obtenir des débits élevés, c’est l’UASP.
USB3

OS X, l’USB 3.0 et l’UASP

Avec l’arrivée de l’USB 3.0 et d’un nouvel OS, Apple a profité de l’occasion pour utiliser un nouveau protocole pour les disques durs externes, l’UASP (USB Attached SCSI Protocol).

Un peu d’explications : depuis les débuts de l’USB — norme 1.x dans les années ’90 — on travaille en mode « bulk » pour les données. En gros, on envoie une commande, on attend un retour, on envoie une donnée, on attend un retour, etc. C’était efficace avec de l’USB 1.x à 1,5 Mo/s, moins avec de l’USB 2.0, encore moins avec de l’USB 3.0.

Le protocole UAS est plus complet : il permet d’envoyer commandes et données séparément et de mieux gérer l’ordre des commandes (le NCQ). Sur un disque, si on demande le secteur 7, puis le 100, puis le 8, puis le 101, on va faire beaucoup d’accès en travaillant en Bulk. En UASP, on peut envoyer 7, 8, 100, 101, ce qui accélère les traitements.

Pour ceux qui veulent plus d’explications, c’est expliqué là (en anglais). En résumé ? Ca va plus vite.