Code source Nabaztag : ça va être compliqué

Un commentaire intéressant chez Mindscape, au sujet du code du Nabaztag.

Ce qu’on aura normalement :
– Code source du Nabaztag
– Code source du Mirror
– Code source du site web (Ruby)
– Code source de l’API / Crawlers (Java)
– Code Jabber modifié (A définir)
– Services ASR/TTS Acapela et Nuance (A définir)
– Structure de la Base de données
– Docs de la structure réseau
– Docs des services
– Fichiers applicatifs dans la mesure du possible (Heures, Humeurs … )

Ca semble complet, mais la synthèse vocale risque donc de poser des problèmes. Assez logiquement, il n’y aura pas de données utilisateurs.

Par contre, la personne — qui a travaillé sur les serveurs — indique bien qu’installer les sources et les utiliser est à oublier. C’est plein de bugs, mal conçu, etc. Et que les deux autres solutions à envisager nécessitent du travail : soit recoder la partie serveur, soit ajouter les fonctions à OpenJabNab.

Globalement, on va donc avoir des lapins qui ne fonctionneront plus assez rapidement, mais pas de solutions réelles pour les relancer, il va falloir attendre que le code soit exploité. Donc le lapin ne sera utilisé que par de rares passionnés. Je rappelle tout de même que si le lapin n’est pas très utilisé, il y en a encore environ 10 000 (sur 150 000) en activité…

je vous avoue donc que je ne suis pas très optimiste et je sens que les Nabaztag et Nabaztag/tag vont faire de beaux presse-papiers. Le Mir:ror est plus intéressant dans le sens où il est possible de se passer des serveurs et de l’utiliser en HID, c’est assez simple à gérer.