iBeacon, le petit secret d’Apple pour contrer le NFC ?

Avec iOS 7, Apple lance une nouveauté : iBeacon. Il s’agit d’une technologie qui offre des fonctions proches du NFC, mais qui utilise le Bluetooth 4.0 LE (Low Energy). L’intérêt ? La portée des iBeacon est de plusieurs mètres, et ils sont évidemment configurables.
Bluetooth-Logo

Bon, pour le moment, c’est surtout de la démo. APlla a montré qu’un iBeacon pouvait être lié à Passbook, mais — surtout — à déclencher une application. Globalement, le fonctionnement est simple : il s’agit d’un petit émetteur Bluetooth 4.0 LE (l’autonomie est estimée en année avec une pile CR) qui émet deux identifiants. Les applications peuvent ensuite détecter ce dernier et effectuer une action.

Apple Insider et The Verge en parlent, RedBearLab propose un firmware dédié.

Un iBeacon

Un iBeacon

Dans les exemples, on a de la localisation en intérieur (avec la localisation de l’émetteur enregistrée dans l’application), pratique pour se positionner dans un centre commercial, par exemple. On a aussi un exemple avec un musée : chaque oeuvre est liée à un iBeacon et c’est une explication sur la plus proche qui est chargée. Le iBeacon peut aussi servir à s’identifier, à (a priori) activer des rappels, les fonctions sont très nombreuses.

L’avantage par rapport au NFC est la portée et le fait que le iBeacon ne nécessite pas d’action précise : le NFC oblige à approcher le téléphone du tag, le iBeacon fonctionne dès qu’on s’approche de la zone, avec une portée de plusieurs mètres.

Actuellement, on peut soit avoir un iBeacon physique (comme celui en photo) soit utiliser un appareil iOS comme iBeacon. Sans que j’en sois totalement certain, la configuration automatique de l’Apple TV 3G utilise a priori iBeacon, ou en tout cas un concept proche.

Configurer un iBeacon RedBearLab

Configurer un iBeacon RedBearLab

Notons qu’il faut un appareil compatible Bluetooth 4.0 LE pour que ça fonctionne (iPhone 4S, iPad 3 ou mini, iPod touch 5G).

Quand quelques applications et démos seront disponibles, on en reparlera…