Essai rapide : un SSD PCI-Express en Thunderbolt

On en parle depuis un moment, et Apple en intègre dans ses Mac depuis 2013 : les SSD passent en PCI-Express. J’ai eu l’occasion de tester un modèle disponible à la vente, contrairement aux modèles d’Apple qui se limitent (presque) exclusivement aux Mac avec lesquels ils ont été vendus. C’est un Plextor M6e de 256 Go, un modèle assez cher.
SSD-logo

Avant de commencer, une précision : les SSD des Mac sont dans un format propriétaire, mais ne sont pas totalement impossibles à réutiliser. Il existe en effet des adaptateurs pour brancher des SSD de MacBook Air, Pro ou Mac Pro dans un autre ordinateur, en PCI-Express. Dans la réalité, ça limite le tout à des PC ou a un ancien Mac Pro, et c’est assez cher pour un bout de métal, environ 40 $.

Le SSD

Le SSD

Le Plextor M6e est un SSD M.2 fourni avec une carte PCI-Express x4. Le SSD lui-même peut utiliser deux lignes PCI-Express 2.0, soit une bande passante maximale de 1 Go/s, et les débits annoncés sont de 770 Mo/s en lecture et 580 Mo/s en écriture, un peu plus que ce que permet le SATA, donc, qui limite vers 550 Mo/s dans la pratique.

Je l’ai d’abord testé en Thunderbolt, dans mon boîtier classique. Le montage (Thunderbolt vers ExpressCard puis ExpressCard vers PCI-Express) limite évidemment : il n’y a qu’une seule ligne PCI-Express 2.0, soit 500 Mo/s. Dans la pratique, j’obtiens un peu moins de 400 Mo/s en lecture et environ 350 Mo/s en écriture, ce qu’on bon SSD en Thunderbolt atteint aussi.

En PCI-Express sur une carte mère de hackintosh, assez bizarrement, le SSD est resté en PCI-Express x1, soit 500 Mo/s, donc impossible de tester les performances réelles.

Bof

Bof

Point intéressant, Mac OS X reconnaît parfaitement le SSD et permet de démarrer dessus sans soucis, ce qui n’est pas nécessairement le cas sous Windows.

Reconnu

Reconnu

Dans mon cas précis, ça ne sert à rien vu les performances, mais en Thunderbolt 2 avec un bridge adapté (comme avec le dernier Little Big Disk de LaCie), c’est assez efficace. Ici, ça prouve juste que ça fonctionne et que Mac OS X gère ça correctement.

Pour un Mac Pro classique, c’est par contre intéressant : on devrait avoir de (très) bons débits, et c’est nettement plus intéressant que les cartes à base de puces SATA 6 gigabits/s vendues parfois assez cher.