HDMI 2.0 sous Mac OS X : ça fonctionne (avec un eGPU en Thunderbolt)

Je continue régulièrement à tester des GPU externes, et cette fois, j’ai fait un truc que j’essayais depuis un moment : utiliser une sortie HDMI 2.0 sur un Mac. Apple ne vend pas d’appareils avec une prise compatible avec cette norme, mais c’est pourtant le seul moyen d’obtenir du 60 Hz en Ultra HD sur la majorité des téléviseurs, les modèles dotés d’une prise DisplayPort étant assez rare. Avec une GeForce GTX 980 Ti en externe et quelques bidouilles, ça fonctionne sur un MacBook Air.
Logo-UHD-Black-FInal

Le HDMI 2.0 est la dernière évolution de la norme, qui se distingue surtout par une fréquence plus élevée pour la transmission : en version 1.2, c’est 165 MHz (1080p60), en 1.4, on monte à 340 MHz, pour (par exemple) du 1440p60 ou du 2160p30. Avec la norme HDMI 2.0, on atteint 600 MHz, de quoi travailler en 2160p60. Actuellement, seul NVIDIA propose des cartes HDMI 2.0, avec les GPU de la seconde génération Maxwell, soit les GeForce GTX 900 en général.

Sur un Mac, il faut plusieurs étapes pour activer la sortie. La première consiste à installer le GPU (en interne ou en externe) et d’installer les derniers pilotes NVIDIA. Ils sont indispensables pour prendre en charge les cartes Maxwell, Apple ne supportant directement que la génération précédente. En externe, la méthode présentée là fonctionne toujours, j’utilise le même montage.

La seconde étape, faire sauter une limitation de Mac OS X. Dans la majorité des cas, les sorties HDMI sont en effet limitées logiciellement au mode « 1.2 » (fréquence maximale de 165 MHz), sauf sur quelques machines. J’avais déjà parlé du patch, qui supprime simplement la vérification. Bien évidemment, une carte qui supporte le HDMI 2.0 est nécessaire : dans les autres cas, ça pourrait endommager le contrôleur (bon, j’en doute, mais ça fait un sacré overclocking quand même).

Enfin, utiliser un utilitaire comme SwitchResX pour passer en 3 840 x 2 160 à 60 Hz, l’interface de Mac OS X ne le proposant pas. Normalement, avec un câble correct (astuce, un câble de 5 mètres, c’est trop long) et un téléviseur bien configuré, ça devrait fonctionner.

Avec un MacBook Air 11 pouces de 2012, le processeur limite évidemment bien la carte graphique dans certains cas, mais ça rend jouable à peu près tous les jeux Mac du monde sans trop de soucis.

MacBook Air

MacBook Air


60 Hz

60 Hz


60 Hz

60 Hz


Un résultat assez correct

Un résultat assez correct


Le CPU limite clairement

Le CPU limite clairement

Vu que la question revient aussi assez souvent : le bus Thunderbolt limite peu. Avec ma solution bâtarde, la bande passante n’est que de 500 Mo/s environ et la perte assez faible. En Thunderbolt 2 « full », on monte à un peu moins de 2 Go/s et avec le futur Thunderbolt 3 (rendez-vous le 9 septembre), la bande passante est la même qu’un connecteur PCI-Express 16x de première génération et les résultats virtuellement identiques à ceux d’une carte interne. J’ai testé récemment une solution offrant la même bande passante et le seul moment où le bus limite le GPU n’est pas utilisable sous OS X : si le GPU externe renvoie l’image vers un écran interne, la bande passante empêche de dépasser un nombre d’images/s qui dépend du bus. Plus concrètement, en 720p avec des détails bas (ce qui est idiot avec une carte rapide), on perd environ 10 %, mais sur une base qui dépasse les 1 000 images/s. Avec ma solution, la limite se trouve vers 100 fps en 720p. N’allez pas croire ceux qui expliquent que les 16 lignes PCI-Express sont indispensables à un GPU, ils n’ont généralement pas effectués de tests.