Un lecteur MO dans la Pippin

Dans les options japonaises de la Pippin, il y a le lecteur de disques magnéto-optiques d’Olympus, qui permettait de stocker énormément de données – pour l’époque – sur la console.
SONY DSC

Le lecteur MO (Magnéto Optique) est un accessoire très rare pour la Pippin. Il s’agit d’un lecteur de disques qui permet de stocker beaucoup plus d’informations que la mémoire flash intégrée ou qu’un lecteur de disquettes. La Pippin contient seulement 128 ko de mémoire flash et le lecteur de disquettes se limite à 1,44 Mo alors qu’un disque de type MO, dans un format physique proche d’une disquette, stocke 230 Mo.

Le lecteur original

Le lecteur original

A l’origine, le lecteur de la Pippin se place sous cette dernière et utiliser le connecteur d’extension. Je n’ai pas réussi à vérifier comment le lecteur se connecte : soit il utilise un contrôleur SCSI sur le bus PCI, soit une connexion SCSI directe à travers le connecteur (peu documenté). Comme je n’ai pas trouvé de lecteur de Pippin, j’ai tenté une bidouille vue sur de vieux sites japonais : utiliser un lecteur SCSI.

Ma bidouille

Ma bidouille

Comme le lecteur est standard, le connecter en SCSI à la console suffit. Il est possible d’utiliser un modèle externe ou un modèle interne, ça ne change pas grand chose. Dans mon cas, j’ai tenté une bidouille simple : un lecteur interne directement sur la nappe SCSI du lecteur optique, alimenté par un simple boîtier USB. Pas très propre, mais fonctionnel. Pour le lecteur, c’est un MOS330E de chez Olympus.

Premier truc à savoir, il faut une ROM 1.2. La version 1.0 ne supporte pas le lecteur. Deuxièmement, la majorité des jeux (et programmes) ne supporte pas le lecteur. Dans la série de jeux que j’ai gravé pour tester (pas toutes la ludothèque, donc), j’ai trouvé Gundam Virtual Modeler Light et Pease Turbo (pas la version de base). Le premier permet de sauver les images sur le disque, le second de faire des backup de la mémoire flash (notamment). Attention, le formatage pose pas mal de soucis, et le mieux est de partir d’un disque vierge, ou formaté (mais pas initialisé) avec Anubis Utility, avant de placer le disque dans la Pippin et de laisser un logiciel s’en occuper.

Il détecte le disque

Il détecte le disque


Le formate

Le formate


Et permet de sauver

Et permet de sauver


L'image récupérée

L’image récupérée


Il voit le disque (à droite)

Il voit le disque (à droite)


Lit le contenu

Lit le contenu


Permet de sauver la flash dessus

Permet de sauver la flash dessus

De toute façon, même avec les rares jeux qui supportent le lecteur, l’intérêt reste assez faible : trouver un Mac avec un lecteur MO est un parcours du combattant, et si le disque a été reformaté depuis le Mac, il pose des soucis dans la console.

En gros, un accessoire inutile, sauf pour les fans de Gundam.