Le guide Michelin interactif de Paris pour Newton

En rangeant un peu mon antre mon bureau, je suis tombé sur un truc un peu particulier : un programme pour Newton sur une carte PCMCIA. Je l’avais a priori eu avec un Newton envoyé par un lecteur. Il s’agit du guide Michelin interactif de Paris, qui date de ~1994.


La carte est au format PCMCIA (physique) mais il ne s’agit pas d’une carte mémoire classique. Les appareils sous Newton OS utilisent en effet des carte qui contiennent de la mémoire flash linéaire (Linear Flash), c’est-à-dire de la flash NOR, alors que nos appareils modernes utilisent de la flash NAND. Sans m’étendre sur la différence, la NAND est moins onéreuse mais la NOR permet un accès direct à un bit précis. Les cartes de ce type fonctionnent en théorie dans un ordinateur classique mais le système de fichiers de Newton OS empêche la lecture. La mémoire a l’avantage de bien tenir dans le temps, je ne suis pas certain que de la NAND fonctionnerait toujours après plus de 20 ans.

La carte


L’arrière de la carte

Pour mon premier essai, j’ai tenté dans un Newton (un MP110), sans succès : la carte n’est pas lisible, ni ma carte mémoire de 2 Mo. Je soupçonne donc un souci sur le Newton. Deuxième essai, dans un eMate 300. La carte fonctionne (bonne nouvelle) mais le logiciel n’est évidemment pas adapté à la définition de l’écran. Ensuite, j’ai galéré un peu pour faire des captures d’écran (c’est un peu tordu, avec un vieux Mac et un lien série) mais c’est passé. Donc voici quelques images.

L’application apparaît directement


Les infos


Le menu principal


Quelques infos


Un peu d’aide (le 3615 Michelin)


Le bouton en bas permet de revenir facilement en arrière


La carte de La Défense

A l’usage, c’est plutôt bien fait pour l’époque : il s’agit d’un guide interactif avec une navigation au stylet et la possibilité de passer rapidement de pages en pages. L’application a été développée par StarCore pour Michelin. Il s’agit d’une filiale d’Apple spécialisée dans les logiciels pour Newton. Le contenu en lui-même demeure évidemment assez classique : c’est le guide Michelin de l’époque sous forme numérique, mais en 1994, la facilité d’accès de cette solution devait représenter le Futur (avec un grand F). D’ailleurs, même actuellement, pas mal de guides pour iPhone ne sont pas vraiment plus ergonomiques.