Mouse Systems : les souris optiques des années 80

Dans mon stock de souris en ADB pour les vieux Mac, j’ai maintenant un modèle intéressant : une Little Mouse de chez Mouse Systems. Ce modèle utilise un capteur optique et date des années 80, ce qui semble plutôt étonnant. Mais elle le fait avec un tapis spécifique.

Une souris optique

Mouse Systems propose des souris optique depuis le début des années 80. Les premiers modèles nécessitaient une alimentation externe (le connecteur RS-232 fournit peu d’énergie) mais les versions suivantes s’alimentent par le câble, tout du moins avec les technologies qui fournissent assez d’énergie (comme l’ADB d’Apple). Une souris optique classique de PC (la première disponible en masse date de 1999 chez Microsoft) fonctionne basiquement comme un scanner qui fait une comparaison entre les images : le capteur prend une photo (16 x 16 pixels par exemple), une second rapidement après et il compare le résultat pour déduire le déplacement. C’est assez efficace, mais ça demande pas mal de puissance de calcul, surtout avec des fonds unis. En clair, en 1982, c’était impossible. Les souris de Mouse Systems se basent sur deux capteurs et un tapis réfléchissant et quadrillé. Selon ce site, un premier capteur, dans la lumière visible, s’occupe des lignes horizontales, un second – dans l’infrarouge – des lignes verticales. Sans le tapis, la souris ne réagit pas : elle attend un quadrillage précis.

La souris et son tapis


On distingue le quadrillage


Une fois zoomé

Ma version ADB

Il existe plusieurs versions de la souris, en fonction de l’interface. Les plus courantes sont les variantes pour les stations Sun (Type 4 et Type 5). Ma version ADB est une Little Mouse qui ne semble proposer qu’un seul capteur en lumière invisible. J’ai bien évidemment le tapis nécessaire (attention, certains vendent les souris sans ce dernier) et elle fonctionne parfaitement sur mon Power Mac G3 en ADB ou avec un iMate. Attention, la souris doit bien être dans le même “axe” que le tapis pour un résultat optimal : s’il n’est pas droit, les mouvements peuvent devenir erratique. Pour le reste, c’est une souris avec un seul bouton pour Mac qui a le défaut d’être assez étroite. La prise en main est forcément assez moyenne. Bon point, la souris ne décroche pas. Mauvais point, le tapis n’est pas très large et il impose donc des mouvements assez réguliers de levage de souris.

Une souris trop étroite


Un seul capteur et des patins maison

Conclusion

Une technologie un peu étonnante pour l’époque, assez efficace. En 2017, le problème principal reste de trouver un tapis en bon état : beaucoup vendent les souris sans ce dernier.