Mac OS 8, les clones et le projet CHRP

Dans les années nonante, Apple a permis à plusieurs constructeurs de proposer des clones sous System 7, et même le français MacWay en a proposé. Les machines étaient basées sur des composants choisis par Apple, et pas spécialement standardisés. Mais avec Mac OS 8, Apple a voulu « ouvrir » son système à des machines plus standards, les PowerPC « CHRP ». Ce n’est finalement jamais sorti, mais il reste des traces.

Le projet CHRP, c’est ce qui a donné (en partie) la carte mère des premiers Power Mac G3. En gros, une alliance entre IBM, Motorola et Apple pour proposer des machines à base de PowerPC avec des composants « PC », comme du PCI, du PS/2, des ports ISA, des ports séries, etc. Ca devait permettre de proposer des machines capables de lancer Windows NT pour PowerPC, AIX (l’UNIX d’IBM) ou Mac OS (8).

Alors, vous le savez sûrement, Apple n’a jamais sorti Mac OS 8 pour les machines CHRP, même si certains communiqués de presse chez Apple en parlent. La raison, c’est visiblement le retour de Steve Jobs.

Mac OS 8 supports Common Hardware Reference Platform (CHRP)-based systems.

Ce qui est intéressant, c’est qu’avec le temps, les anciennes bêta de Mac OS arrivent parfois sur Internet, et une des bêta contient le fichier de démarrage pour les machines CHRP. Il s’agit de la bêta a2c5 du System 7.7, ce qui allait devenir Mac OS 8 quand Apple a décidé que le projet Copland (une refonte totale de l’OS) était un échec.

Cette bêta contient un enabler pour les machines CHRP, qui s’appelle DNA. Dans ce fichier, on trouve des informations sur les CHRP, quelques messages, quelques références à ces composants PC (comme les ports COM) mais aussi une icône d’une machine de test, le BananaJR 6000. Ce n’est pas un nom choisi au hasard : le nom de code de cette version de Mac OS est Bloom County, une BD, et le BananaJR 6000 est un ordinateur fictif dans cette BD qui est inspiré… du Macintosh.