Dis Siri, comment ça marche Dis Siri ?

Sur son blog dédié, Apple a donné quelques explications sur le fonctionnement de la commande Dis Siri. C’est assez intéressant pour comprendre pourquoi certains appareils peuvent comprendre la commande en permanence alors que d’autres doivent être reliés au chargeur.

Avant l’Apple A9 (iPhone 6S, iPhone SE), la commande utilise le processeur principal, avec différentes étapes pour arriver à valider une commande “Dis Siri”. Elle s’effectue en deux étapes (au mininum), c’est expliqué dans le billet. Effectuer les traitements en permanence sur le CPU a un impact significatif sur la consommation et Apple n’active donc la fonction que si l’appareil est alimenté par son chargeur. Avec l’Apple A9, une partie des traitements s’effectue sur le second processeur de l’iPhone, l’Apple M9. Apple nomme cette puce l’AOP (Always On Processor) et il s’agit (au moins pour les M7 et M8) de CPU ARM de type Cortex M3. A partir du M9, le coprocesseur est intégré directement dans le SoC, et peut accéder au micro. En clair, la gestion de la première étape de Dis Siri s’effectue sur le coprocesseur Mx, qui réveille ensuite l’Ax en cas de détection, pour valider la commande.

La détection en deux passes

Ce qui est intéressant, c’est que l’évolution de la commande et des puces associées montre bien l’intérêt de maîtriser le logiciel et le matériel, ainsi que l’intégration de plus en plus grandes des puces d’Apple.