Les CD “MQA”, des CD en 13 bits qui promettent la lune

Il y a un moment, je suis tombé sur un test en vidéo d’un truc un peu bizarre : un CD MQA. Le MQA (Master Quality Authenticated) est une technologie de compression hybride qui annonce la possibilité d’avoir un CD avec du 352 kHz et 24 bits.

Soyons clairs, je n’ai ni l’oreille ni l’équipement nécessaire pour vraiment déterminer si le MQA apporte quelque chose. Mais le côté technique m’intéresse, ainsi que l’astuce marketing qu’ils utilisent pour effectuer la comparaison. J’ai acheté un CD de sample vendu au Japon, avec du jazz. La boîte contient en fait deux CD : un en MQA (annoncé à 352,8 kHz et 24 bits) et un CD classique (44 Khz et 16 bits).

Le MQA, un format hybride

Le MQA est un format de compression hybride. Une partie de l’audio ne change pas, le reste peut être amélioré avec les données issues du codec, qui utilise une compression avec des pertes. Le MQA est souvent mal considéré pour plusieurs raisons. Premièrement, il faut une licence pour décoder du MQA et les lecteurs sont donc assez onéreux. Soit le décodage se fait via un logiciel (Audirvana sur Mac), soit via un DAC. Point qui énerve un peu, la licence ne permet pas de sortir le signal décodé en MQA sur un connecteur numérique… En pratique, dans un CD MQA, le MQA est stocké dans 3 des 16 bits de chaque sample. Ce qui donne un débit binaire de ~264 kb/s pour le MQA. Bien évidemment, du coup, la partie « CD » passe à 13 bits au lieu de 16 bits, ce qui diminue un peu le rapport signal/bruit.

La pochette

Comparer les deux CD

Ce qui est intéressant, c’est que mon CD de test contient deux disques. Un encodé en MQA, donc, et un CD “classique”. En théorie, le premier contient de l’audio en 13 bits (donc avec un SNR de 78 dB, contre 96 dB sur un CD classique) et de l’audio en 16 bits sur le second. En pratique, c’est un peu plus compliqué. Sans que ce soit très évident (c’est un peu compliqué à tester), il semble que le second CD contiennent aussi de l’audio en 13 bits, ce qui fausse évidemment la comparaison. Quand on analyse le spectre, il est identique dans les deux cas, sauf dans les fréquences supérieures (vers 20 kHz), étant donné qu’il s’agit de la zone dans laquelle se trouvent les données MQA. Dans les deux images, la partie plus claire à droite représente le MQA. J’ai voulu comparer avec d’autres CD contenant les mêmes titres, mais la dynamique n’est clairement pas la même, sans que je sache s’il s’agit d’une différence de mastering ou si les CD MQA ont été encodé en 13 bits. Si quelqu’un a une idée pour le vérifier…



En plus clair, une autre version du même morceau, tirée d’un autre CD

Forcément, du coup, comparer le CD classique à la version MQA implique a priori deux biais. Le premier, c’est que la version MQA en 13 bits ne semble pas différente de la version classique (assez logiquement). Le second, c’est que la version MQA, une fois décodée, sonne différemment de la version classique. Je ne suis pas spécialiste et je ne juge pas sur ce point là : je n’ai pas écouté en MQA faute de décodeur.

Dans les faits, si ma théorie est avérée, ça montre quand même que les partisans du MQA n’ont pas totalement confiance en la technologie… Et accessoirement, vendre des CD avec des échantillons sur 13 bits en vantant la qualité des disques reste tout de même assez gênant : sans décodeur MQA, la qualité est dégradée, qu’on puisse faire la comparaison ou pas.