GlidePoint, le trackpad ADB des années 90

Récemment, j’ai reçu un périphérique ADB de chez MicroQue, un GlidePoint. C’est un trackpad externe du milieu des années 90, et il marche étonnamment bien pour son âge.

La technologie des trackpad (parfois appelé touchpad) existe depuis le début des années 80, mais n’a trouvé sa place dans les ordinateurs que vers 1994/1995. Avant cette époque, les ordinateurs portables intègrent plutôt des trackball, c’est-à-dire une souris inversée. Le trackpad de MicroQue est un GlidePoint, le nom d’une technologie assez courante. Vous retrouverez des GlidePoint chez Cirque (le fabricant original), chez Alps (qui a racheté Cirque), mais aussi chez Apple. Les premiers PowerBook avec un trackpad (PowerBook 540c) utilisent en effet la technologie sous licence.

C’est petit

Le trackpad ADB de MicroQue a déjà un avantage : il dispose d’une prise femelle en plus de la prise mâle. On peut donc le chaîner avec une souris classique, ce qui peut aider dans certains cas. Le pavé tactile est évidemment très petit, une constante dans les années 90, mais réagit assez bien. Il propose le « taper pour cliquer » (plutôt rare à l’époque), avec en plus deux boutons physiques. Le premier est un clic classique, le second un clic forcé, la solution la plus courante à cette époque. Quand on presse le bouton, le clic est considéré comme enfoncé, et il faut le presser une seconde fois pour le désactiver. Il n’y a pas de vrai clic droit car Mac OS ne le supportait pas à l’époque, c’est surtout utile sur les stations NeXT. Il marche parfaitement en ADB avec un adaptateur (genre iMate), même s’il fait quand même un peu pitié à côté d’un Magic Trackpad 2…

C’est épais


Deux boutons


MicroQue


Deux prises ADB

Au passage, si Apple proposera essentiellement des trackpad dans ses Mac portables, le Magic Trackpad n’est pas le premier externe. Le Mac du 20e anniversaire était en effet livré avec un modèle externe, en technologie GlidePoint lui aussi.