Regarder la télévision avec une PlayStation 3

Il y a de nombreuses années, j’avais acheté un tuner TV Sony pour PlayStation 3 sans le disque d’installation, pour l’utiliser sous Linux. Et à la faveur d’un peu de rangement, je suis retombé dessus et j’ai cherché si on pouvait trouver le disque en question.

Et sur eBay, on trouve en fait assez facilement le disque sans le tuner (ce qui n’a absolument aucun intérêt en temps normal). J’ai même eu l’overlay à placer sur la télécommande, pour avoir un indicateur visuel sur les fonctions PlayTV.

Le jeu et l’overlay


L’image vient de Wikipedia (à droite avec l’overlay)

PlayTV, c’est quoi ?

C’est un double tuner TNT (DVB-T, pas T2) pour PlayStation 3. Le boîtier (assez imposant) se connecte en mini USB à la console (la même prise que les manettes de l’époque) et dispose d’une prise antenne classique. La sensibilité est assez moyenne (il n’a pas fonctionné sur une des prises de mon logement) mais si vous avez une réception correcte, ça va passer. En gros, il faut éviter les antennes mobiles et privilégier l’antenne sur le toit.

Le boîtier

Le programme de base s’installer depuis le Blu-ray, avant de se mettre dans le menu Services TV/vidéo de la console (vous aurez aussi une vidéo de présentation du produit, impossible à passer). Une fois dedans, vous pouvez le mettre à jour pour obtenir quelques options et la compatibilité avec la TNT HD. En effet, quand il est sorti à l’automne 2008, la TNT HD n’existait pas encore réellement (le lancement global date de fin octobre 2008). Au fil des mises à jour, Sony a ajouté des fonctions dont la prise en charge de la HD mais aussi l’enregistrement HD, etc. (dans ce test d’avril 2009, il était par exemple impossible d’enregistrer en HD).

PlayTV dans les menus


La France est évidemment gérée


Toutes les chaînes détectées

La version actuelle (décembre 2022) est la 2.04 et le tuner a détecté toutes les chaînes HD chez moi, avec le son en eAC3. Comme le tuner n’est que DVB-T, il ne peut pas recevoir les essais en Ultra HD (et la PlayStation 3 n’est pas capable de décocder le HEVC). Après une recherche, j’ai eu accès aux chaînes, avec un zapping assez correcte, même si on se retrouve avec une ou deux secondes de pixellisation à chaque changement. On peut mettre en pause (et revenir au direct), changer de langue, enregistrer, etc. Il y a quelques options intéressantes comme l’enregistrement automatique quand on lance un Blu-ray ou un jeu. On peut programmer les enregistrements et même réveiller la console. Le double tuner permet aussi d’enregistrer un programme en en regardant un autre, ce qui est appréciable. Truc un peu bête, il y a quelques « enregistrements » par défaut, qui sont essentiellement de la pub pour Sony.

On doit MAJ


Les commandes


Une option sympa


Des pubs pour la console

Quand on lance le programme, on a aussi un lien vers une sorte d’add-on payant dans le PlayStation Store, qui ajoute des fonctions sociales. Il est encore proposé pour 8 € mais de ce que j’ai compris il ne fonctionne plus réellement. Je n’ai pas tropuvé la source chez Sony directement, mais selon ce site, Sony a fermé plusieurs services en 2019. Il s’agit du guide TV (par Internet, celui issu de la TNT fonctionne), du chat et de diverses options liées à Internet et aux réseaux sociaux. Mais les fonctions TV, elles, fonctionnent parfaitement.

Un “DLC”


8 €

la consommation

La TV Sur PlayStation 3 a un (gros) défaut : la consommation. J’ai une PS3 “Fat” (la version 40 Go, sans rétrocompatibilité PlayStation 2) et regarder la TV consomme 135 W (en plus du téléviseur). C’est vraiment beaucoup, et ça risque d’alourdir pas mal la facture quand même.

135 W pour regarder la TNT

La liaison à la PSP

Autre petit truc sympa, il est possible de regarder la TV sur la PSP (et probablement la Vita, du coup). Sony proposait en effet une fonction qui permettait de renvoyer le contenu de l’écran de la PS3 sur la PSP. Lors de mon premier essai, j’ai eu un peu de mal : la PSP ne peut pas se connecter sur des réseaux Wi-Fi modernes. Mais Sony avait prévu le coup : on peut créer un réseau dédié. Il faut relier la PSP en USB à la PS3 (avec un câble mini USB), activer la connexion, se rendre dans Paramètres -> Paramètres de lecture à distance, puis Enregistrer le périphérique et choisir la PSP.

Impossible de se connecter en WPA2




Du côté de la PSP, il faut aller dans Réseau, et choisir Lecture à distance (il va afficher la PS3). Ensuite, il faut passer par une Connexion par réseau privé, choisir la PS3 et la connexion devrait se lancer. On a une copie de l’écran de la PlayStation, qui permet de lancer PlayTV (dans Service TV/Vidéo). Petit truc sympa, le programme détecte qu’on est sur PSP et afficher les commandes sur la console portable plutôt que sur la manette de PS3.




On a accès à la PS3

C’est globalement fluide tant qu’on ne s’éloigne pas trop de la console, mais le problème de la consommation reste le même : ça tire 135 W pour envoyer de la vidéo sur la PSP…

PlayTV


Des menus avec la console


La TNT HD sur PSP

Après, la question de la cible en 2008 se pose pas mal. Le PlayTV offrait des fonctions d’enregistrement sympa (c’est un gros avantage) mais on peut supposer que ceux qui achetaient une PlayStation 3 à l’époque avaient probablement un écran LCD avec un décodeur TNT.