Tag Archives: PowerPC

PowerBook 500 with PowerPC : quand Apple mettait à jour ses machines

En 2015, quand tous les Mac (ou presque) ne peuvent pas être modifiés, se rendre compte qu’Apple a proposé à une époque des mises à jour de CPU, ça fait bizarre. Le cas le plus intéressant est le PowerBook 500 : cette machine à base de CPU 68000 pouvait recevoir un PowerPC.
powerpc-logo

L’iSub, le caisson de basse USB pour les (vieux) Mac

Au début des années 2000, Apple a travaillé avec Harman Kardon sur un objet intéressant : un caisson de basse pour les imac et autres Power Mac. Connecté en USB, cet iSub est très réussi esthétiquement (il a même reçu un prix) mais il a un gros problème : il ne fonctionne malheureusement pas sur les Mac récents.
9x1r-800

Mac OS 8, les clones et le projet CHRP

Dans les années ’90, Apple a permis à plusieurs constructeurs de proposer des clones sous System 7, et même le français MacWay en a proposé. Les machines étaient basées sur des composants choisis par Apple, et pas spécialement standardisés. Mais avec Mac OS 8, Apple a voulu « ouvrir » son système à des machines plus standards, les PowerPC « CHRP ». Ce n’est finalement jamais sorti, mais il reste des traces.
Capture d’écran 2014-08-23 à 15.40.47 - copie

Booter un Mac PowerPC en USB

Solution intéressante vue sur le forum de MacBidouille : comment booter un Mac PowerPC sur un disque dur USB. Par défaut, les Mac PowerPC ne peuvent pas démarrer sur de l’USB, et se limitent au FireWire (et éventuellement au SCSI). Mais, en passant par l’Open Firmware, certains modèles peuvent démarrer sur un disque dur USB. J’ai testé avec succès sur un Mac mini G4, sans succès sur un iBook FireWire.
USBHD

Fabriquer un Hackintosh… à base de PowerPC et de Mac OS X 10.1

J’en avais déjà parlé, j’ai une Pegasos I à la maison, une carte mère équipée d’un processeur PowerPC destinée à MorphOS, Linux et autres OS un peu atypiques. Et un des intérêts de cette carte, c’est de faire fonctionner Mac OS X (ou Mac OS 9) presque nativement, alors que ce n’est pas un Mac. En somme, un Hackintosh PowerPC. Après de (longs) essais, j’ai finalement réussi, avec Mac OS X 10.1, alias Puma.
mom

Apple développait Rosetta avant la sortie des G5

Dans un long sujet sur Quora au sujet d’Apple, je suis tombé sur une réponse intéressante : un des créateurs de Rosetta (l’émulateur PowerPC intégré dans Mac OS X) donne des détails sur son travail. Et indique qu’Apple travaillait sur Rosetta dès 2003, ce qui indique que la société comptait proposer une version Intel de Jaguar ou Panther.

Windows NT sur PowerPC… mais pas sur Mac

Un peu d’histoire : depuis des années, Microsoft porte ses systèmes d’exploitation sur plusieurs architectures. Si depuis quelques années la liste est courte (IA-32, IA-64, x86-64 et récemment ARMv7), les premiers Windows NT fonctionnaient aussi sur d’autres architectures.

PearPC : émuler un PowerPC pour lancer Mac OS X sur un PC

Emuler un Mac sur un PC. En 2012, ça ne sert pas à grand chose : Mac OS X 10.4 à 10.8 tournent assez facilement sur des PC, nativement, sans trop de soucis. Mais en 2005, quand PearPC est sorti, c’était une première : Mac OS X sur autre chose qu’un Mac, assez facilement. Pour le jeu, j’ai décidé — en 2012 — de tenter ce que je n’avais pas fait en 2005, en émulant Mac OS X Jaguar sur un PC classique.

Apple et le projet YellowKnife

Vu sur Wikipedia, le projet YellowKnife. En gros, le premier Power Macintosh G3 — le beige, pas le bleu — était basé sur une plateforme Motorola, connue sous le nom de YellowKnife. L’idée était de proposer une plateforme ouverte, intégrant un processeur PowerPC (ici G3) et des connecteurs de type PC, comme l’ISA.

Le U et les mots de passe firmware

Truc bizarre si vous avez une vieillerie : le U (u majuscule) ne peut pas être utilisé dans un mot de passe dans l’Open Firwmare (le gestionnaire de démarrage des PowerPC). Enfin, il peut l’être, mais le mot de passe ne sera pas reconnu. Des fois, il ne faut pas chercher à comprendre avec Apple.