Les différents chargeurs pour les MacBook (Pro)(Air)

Pendant quelques jours, des articles de mon ancien blog. Ils sont dédiés à Apple et ce sont des astuces ou des bidouilles qui peuvent encore servir. Tous les jours à 8h42.

Aujourd’hui, la gestion des chargeurs avec les différents types de Mac.


Comme vous le savez, la gamme Apple comprend essentiellement trois types de portables : MacBook, MacBook Pro et MacBook Air. Une des différences entre les modèles vient du chargeur (et sa prise MagSafe), dont la puissance varie en fonction de la machine cible. Est-il possible (contrairement aux dires d’Apple) d’utiliser un chargeur de MacBook Air sur un MacBook Pro ? C’est ce que nous allons voir.

Comme un MacBook Pro, généralement équipé d’un grand écran, d’une carte graphique puissante et d’un processeur rapide, consomme évidemment plus qu’un MacBook Air et son IGP, par exemple, il y a une différence de chargeurs. Dans les faits, on retrouve donc trois modèles de chargeurs : un de 85 W (pour les MacBook Pro 15 et 17 pouces), un de 60 W (pour les MacBook et MacBook Pro 13 pouces) et un de 45 W, pour le MacBook Air. Par ailleurs, le 85 W existe en trois versions, une ancienne (avant juin 2007), imposante, une récente — plus et une intégré dans les LED Cinema Display. Et le chargeur du MacBook existe aussi en deux versions, le dernier modèle modifiant la forme de la prise, la nouvelle version ressemble au connecteur utilisé sur le MacBook Air.

Apple indique qu’un MacBook Pro ne peut utiliser qu’un chargeur de MacBook Pro, qu’un MacBook peut utiliser un de MacBook ou de MacBook Pro et que le MacBook Air ne peut utiliser que son chargeur. Mais dans la réalité, c’est différent.

En pratique, les amateurs de voyage peuvent utilise n’importe quel chargeur, ça fonctionne. Mais il y a quelques limitations.

J’ai effectué le test sur un MacBook Pro 17 pouces Unibody, et voici les résultats.

Avec l’adaptateur d’origine de 85 W (ou celui d’un ancien MacBook Pro, plus gros), aucun problème : tout fonctionne, la batterie charge et l’ordinateur est alimenté, même en cas de forte utilisation (une compression vidéo, par exemple).

Avec un adaptateur 60 W (de MacBook), tout fonctionne en usage normal, la batterie se charge et l’ordinateur fonctionne, mais en cas de forte utilisation (une compression d’un DVD via HandBrake, dans mon cas), la puissance délivrée est trop faible et la batterie est donc mise à parti. Concrètement, l’ordinateur tire sur la batterie tout en tirant sur l’adaptateur secteur.

Avec un adaptateur de MacBook Air — 45 W — l’ordinateur est alimenté, mais la batterie ne charge pas : il faut éteindre l’ordinateur pour la batterie se mette en charge, c’est l’un ou l’autre. Et, comme avec l’adaptateur 60 W, une forte utilisation de l’ordinateur oblige la machine à utiliser la batterie en plus de l’adaptateur secteur. Dans la pratique, c’est donc une solution correcte pour un petit voyage, car l’adaptateur est compact, mais il faut éviter d’utiliser la machine intensivement, la recharge étant très lente avec ce système. C’est parfait pour les adeptes du TGV en 1e classe, par exemple…

Notons enfin que les anciens modèles de MacBook Pro, dotés d’une batterie amovible, refusent de démarrer sans la batterie quand ils sont alimentés par un adaptateur de MacBook (60 W).

Dans les faits, comme on le voit, se procurer un adaptateur de MacBook Air en complément d’un modèle classique peut-être intéressant (ça fonctionne) mais il faut faire attention aux usages de la machine.