iMac et SSD

Guillaume Gete a soulevé un problème intéressant : l’option SSD sur les iMac est particulièrement chère (enfin, le SSD 64 Go du MacBook Air en 2008 valait 900 €). Deux raisons : Apple ne propose qu’un modèle de 256 Go, alors que 128 Go est plutôt la norme actuellement, et l’option n’est disponible que sur la seconde version de l’iMac. dans les faits, on est donc à 900 € pour équiper un iMac d’un disque dur (le raisonnement est expliqué).

Et un autre problème est soulevé : Mac OS X n’est pas adapté. Placer un SSD et un disque dur, je l’ai fait (là, je suis à deux SSD). Ca marche, mais Mac OS X a du mal. Parce qu’il existe deux solutions, bancales dans les deux cas. La première, c’est de mettre des liens symboliques sur les fichiers dans le dossier utilisateur. C’est peu pratique, certains programmes n’aiment pas (constatation personnelle) et ce n’est pas la solution idéale, notamment pour iTunes. Le seconde, c’est déplacer tous le dossier utilisateur, ce qui est possible avec Mac OS X. Mais on perd les avantages du SSD sur certaines choses, étant donné que les données des programmes sont dans le dossier. Accessoirement, là aussi ça pose des problèmes. Genre si le disque dur meurt, impossible de démarrer.

La solution, ce serait une bonne gestion des configurations de ce type. Soit en travaillant avec un cache au niveau du système de fichier (comme ZFS ou la prochaine technologie Intel) soit en plaçant les données intelligemment. Pour iTunes, ce serait par exemple en plaçant les fichiers musicaux sur le disque dur et toutes les métadonnées, la bibliothèque, etc. sur le SSD. Parce que pour le moment, si on place la bibliothèque iTunes sur un disque dur (souvent le cas), la recherche dans les données est liées à la vitesse du disque dur. Dommage.

Autre petit point que Guillaume n’a pas abordé : impossible pour un bricoleur de mettre un SSD facilement. Parce que si l’iMac peut accepter un SSD, Apple n’intègre pas les composants nécessaires quand on ne demande pas le SSD. Pour faire simple, si on veut un SSD, il faut le commander chez Apple. Heureusement, il y a une solution : commandez les pièces pour construire l’emplacement interne. La liste est disponible sur un blog, et il y en a pour environ 60 $. Avec ça, il est possible de mettre n’importe quel SSD 2,5 pouces dans un iMac 27 pouces, même si ça nécessite un peu de boulot à monter.

En pratique, il y a deux autres solutions : installer un SSD 3,5 pouces à la place du disque dur — il faut juste penser à court-circuiter la sonde de température —, ce qui est simple mais limite en capacité, ou remplacer le lecteur optique par un SSD avec une baie dédiée, ce qui est moins simple mais faisable. Mais la solution Apple, avec SSD + disque dur + lecteur optique reste la plus simple…

Espérons que les prochaines générations intégreront un SSD en mSATA, ce serait encore le plus simple.