Plans sous iOS 6 et le #Scuffgate de l’iPhone 5

Sortie de l’iPhone 5 et d’iOS 6. Et deux « scandales » : le scuffgate et Plans sur iOS 6. Le premier, c’est que l’anodisation de l’aluminium sur l’iPhone 5 noir semble assez fragile, avec des appareils marqués après quelques jours. La seconde, c’est la qualité assez moyenne de la nouvelle applications Plans d’iOS 6.

C’est assez évident que la réaction des utilisateurs est exagérée et que les journalistes veulent un scandale, comme chaque année. C’est aussi assez évident que dans les deux cas, il y a un souci.

Pour le scuffgate, on peut en penser ce qu’on veut, on peut se dire qu’une anodisation va toujours poser des soucis — même si c’est globalement faux — et que c’est un souci inévitable. Mais on peut aussi se dire qu’une société qui fait autant de bénéfices a vu le problème. On peut se dire qu’un appareil de ce prix ne doit pas avoir de problèmes. On peut se dire qu’une société qui a vendu des ordinateurs dont la peinture s’écaillait a retenu la leçon.

Soyons sérieux, si on sait que l’anodisation, ça ne tient pas. Si on sait que le truc va s’écailler, pourquoi le faire ? Pourquoi ne pas garder la solution de l’iPhone 4 ? Je veux bien que le design prend parfois le pas sur le fonctionnel chez Apple, mais là, c’est un peu gros, non ?

Pour Plans, c’est un rien différent. Certains l’expliqueront mieux que moi, mais Apple devait se séparer de Google. Laisser Google comme seul fournisseur de cartes est une mauvaise idée, et Plans est une solution intéressante. L’application elle-même est plutôt réussie, l’ergonomie est bonne, c’est efficace.

Mais ça n’empêche : un utilisateur lambda qui va mettre à jour son iPhone, qui utilise Plans pour trouver son chemin, de l’aide, il s’en moque des raisons d’Apple. Il va juste voir que les cartes sont moins bonnes. Que la solution précédente était meilleure. Que — dans mon cas — il signale un vendeur de carburant comme étant une station service.

Qu’Apple corrige au fur et à mesure ou qu’Apple me propose de corriger les erreurs rapidement, ça ne change rien. D’une part, j’ai maintenant un a priori mauvais sur la solution, d’autre part c’est perfectible. Venant d’une société qui communique de façon arrogante, ça m’embête : c’est moins bon qu’avant, et ça ne devrait pas arriver à mon sens, même s’il y a des raisons très valables.

Apple avait lancé Siri en indiquant que c’était une bêta. Ici, ce n’est pas indiqué, et pourtant c’est digne d’une bêta dans certains cas. On peut me rétorquer que Google Maps a aussi été en bêta, et avec des soucis. Oui, et ? Google Maps était un outil web à l’époque, Plans est une application mise en avant dans un système d’exploitation. Et ce n’est pas parce que les autres lancent des produits en bêta qu’Apple doit le faire.

Dans les deux cas, ce qui m’embête c’est la dichotomie entre les annonces et la réalité. Apple annonce un iPhone 5 au prix élevé et à la finition parfaite et le système d’exploitation mobile le plus avancé du monde. Et on a de la peinture qui s’écaille et un nouveau Plans très perfectible. C’est décevant. Même s’il y a des raisons, c’est décevant.

Je sais très bien que c’est en partie lié au fait qu’on attend énormément d’Apple. Mais tout de même, je me vois mal défendre Plans actuellement et j’ai un peu de mal à comprendre comment ils se sont dit que c’était prêt à être intégré.

MAJ : petite mise au point. Je sais qu’une partie des données vient de TomTom (Tele Atlas, donc) et qu’une (petit a priori) vient d’Open Street Map. Je n’ai rien contre Open Street Map (je ne l’ai jamais vraiment utilisé), Tele Atlas ou n’importe qui, même si un commentaire peut le laisser croire. Le propos de mon commentaire, c’est juste que je n’ai pas besoin de savoir d’où vient le problème, je veux simplement que ça fonctionne.