Lampe DAL : un peu de technique

Terminons la petite série sur le côté technique des produits Violet avec la lampe DAL. Le premier produit de Violet, lancé en 2003, était une lampe intelligente.

violet_dal_lamp_violet

En interne, on trouve une distribution Linux assez classique, avec un PC presque complet : un processeur Vortex86 (un x86 destiné à l’embarqué) à 166 MHz, 64 Mo de RAM, 32 Mo de mémoire en mémoire flash et les interfaces PC classiques (USB, parallèle, Wi-Fi).

Comme pour les Nabaztag plus tard, c’est une machine virtuelle qui est utilisée pour communiquer avec le serveur. Du XML est ensuite utilisé pour contrôler les capteurs de toucher et les 9 LEDs.

Une petite capture de l’interface est d’ailleurs disponible.

interface

En plus des informations de Sylvain Huet, on trouve aussi des infos dans d’autres endroits.

On apprend notamment que la distribution Linux interne est une Debian en 2.4.0 modifiée et que la prise en charge de la carte Wi-Fi et de la partie sonore n’a pas été simple.

Au passage, si jamais vous voyez passer une de ces lampes, ça m’intéresse. J’ai ouïe dire qu’il y en aurait chez Orange, sans plus d’informations…