Apple et les lecteurs ZIP

Aujourd’hui, petit retour sur un truc que les plus vieux ont utilisé : le lecteur ZIP. Produit par Iomega (société dont le nom original était 10Mega, la capacité de son premier produit), ce disque de 100 Mo lancé en 1994 a longtemps été utilisé comme alternative à la disquette. Et Apple a pendant un temps (sur les Power Mac G3 notamment) installé des lecteurs de disques ZIP dans ses ordinateurs.

200px-Iomega_ZIP.svg

Iomega a proposé plusieurs types de ZIP : 100, 250 et 750 Mo. Le lecteur 100 ne lit et écrit que les disques de 100 Mo, le lecteur 250 Mo lit et écrit les disques de 250 Mo et lit et écrit (lentement) les disques de 100 Mo mais ne lit pas les disques de 750 Mo. Enfin, le lecteur 750 Mo lit et écrit les disques de 750 et 250 Mo mais ne fait que lire (pas écrire) les disques de 100 Mo.

Au niveau des interfaces, il y a eu des modèles IDE (tous), SCSI internes et externes (100 et 250 Mo), USB 1.1 (100 et 250 Mo), USB 2.0 (750 Mo), LPT (IEEE1284, le port parrallèle) (100 et 250 Mo) et enfin FireWire 400 (250 et 750 Mo).

Pour tester rapidement, j’ai utilisé un lecteur ZIP 100 Mo d’origine Apple, issu d’un Power Mac G3. C’est un modèle IDE que j’ai placé dans un boîtier USB destiné à l’origine à un disque dur. Ca fonctionne parfaitement, Mac OS X voit le lecteur ZIP et il est utilisable. Et quand on éjecte le lecteur, le disque est bien éjecté physiquement.

IMG_2383

Capture d’écran 2013-02-09 à 14.48.25

Bon, ça resté évidemment assez lent (un peu moins de 1 Mo/s) et bruyant, même si on est loin d’un lecteur de disquettes.

Petite déception, si Mac OS X indique bien qu’il s’agit d’un lecteur ZIP, l’icône n’est malheureusement pas la bonne. J’imagine que le système ne l’utilise qu’avec un lecteur interne ou un lecteur d’origine Iomega (l’adaptateur USB doit perturber). Pour mémoire, voici l’icône normalement utilisée sur un ZIP.

MagnetoOptical