Hacker un Furby… avec un Palm

Dans mes idées parfois débiles, il y a « jouer avec les Furby ». Mon amie est assez fan de cet animal robot (moi, c’est les Nabaztag, on a tous ses vices) et j’ai donc essayé de faire parler les bestioles. Pour le modèle le plus récent, il suffit d’iTunes. Pour les anciens modèles, il faut un Palm.
Furby

Si les modèles actuels communiquent via des signaux audio, le modèle original utilise une technique plus simple : de l’infrarouge.

Le vocabulaire de la bestiole est limité (elle date de 1998), mais un port infrarouge permet aux Furby de communiquer entre eux et — avec un peu d’astuce — il est possible d’envoyer n’importe quelle commande au Furby.

Furby

Furby

Techniquement, c’est assez simple : une commande sur 8 bits est envoyée au Furby, avec dans la pratique 4 bits utilisés, soit 16 possibilités différentes. Un développeur avait sorti dans les années 2000 un programme pour parler à un Furby depuis un ordinateur, mais il fonctionne en mode DOS et nécessite un ordinateur avec un contrôleur IrDA. Autant dire qu’en 2013, c’est peine perdue.

Une autre solution, plus simple à mettre en place, consiste à utiliser un appareil sous Palm OS. En effet, les Palm et autres clones (Visor, Clié, etc.) qui ont fait la joie des technophiles dans les années ’90 avaient un port infrarouge et donc la possibilité d’envoyer des commandes. J’ai d’ailleurs eu dans mon jeune temps des Palm, mais — malheureusement — ils ne fonctionnent plus.

Un PDA sous Palm OS (Visor)

Un PDA sous Palm OS (Visor)

Pour m’amuser un peu, j’ai donc récupéré un Furby de première génération (années ’90) doté d’un port infrarouge (les modèles 2005 n’en ont pas) et un PDA sous Palm OS (un Visor Deluxe sous PalmOS 3.1).

Pour commander le Furby, il faut un programme, OmniRemote. Pour l’installer, il faut Palm Desktop, disponible chez HP. Attention, la version Mac n’est disponible que sous forme de binaire pour PowerPC et ne fonctionne donc pas sous Lion, Mountain Lion ou Mavericks. Dans mon cas, j’ai installé le tout sous Windows en machine virtuelle et synchronisé en Palm en USB. Une fois que c’est fait, il faut remplacer la base de données du programme par celle contenant les données pour commander le Furby.

Le programme

Le programme

Une fois que c’est fait, c’est simple : il suffit d’approcher le Palm du Furby, de bien placer les appareils (certains ont des ports infrarouges latéraux) et de presser un bouton.

Dans l’absolu, il doit être possible de faire la même chose avec un Mac, un peu de Python et un adaptateur IrDA et il est aussi possible de cloner les commandes sur une télécommande universelle, mais la solution Palm a l’avantage de fonctionner et on trouve facilement des appareils sous Palm OS pour une bouchée de pain…