Combien demande un appareil iOS pour charger ?

Plugable, un fabricant d’accessoires, a eu une idée intéressante : vérifier la puissance demandée par un appareil en charge. C’est intéressant, parce que la valeur dépend pas mal de l’appareil, par exemple. La société a testé avec beaucoup d’appareils Apple (et beaucoup d’appareils Android) sur différents hubs USB de la marque.
Sans titre

On apprend par exemple qu’un iPad de première génération, dans le pire des cas, demande 1 500 mA environ (7,5 W), alors qu’un iPad 4 peut monter à plus de 2 000 mA (10 W), tout comme un iPad Air. L’iPad mini classique ne dépasse pas 1 350 mA (6,7 W).

Dans le cas des iPhone, on est dans le pire des cas sur environ 1 A (5 W), quel que soit le modèle.

Les valeurs sont intéressantes, parce qu’elles montrent que la charge, spécialement sur les hubs USB, n’est pas une science exacte. En théorie, la limite est de 500 mA sur un port avec les données et 2 100 mA sur un port dédié à la charge (sans les données), mais beaucoup d’appareils sont capables d’envoyer plus, avec parfois la perte de la synchronisation et des données en général.

Globalement, le mieux est soit de rester directement sur le Mac, soit sur un chargeur mural classique, ça évite les soucis. Chez Apple, dans certains cas, ça charge d’ailleurs plus vite : les iPhone peuvent recevoir 1 A sur tous les Mac depuis 2007 et les Mac récents peuvent envoyer 2 100 mA a un iPad depuis 2011. De plus, certains appareils Apple peuvent aussi fonctionner comme ça : les claviers USB (ils reçoivent 1 ampère à partager sur les deux ports) et les écrans Apple. Et on évite les chargeurs noname.