Comment hacker un Furby

Aujourd’hui, je remonte honteusement un truc qui a eu son petit succès l’année dernière : le Furby. Parce qu’il est possible de hacker un Furby, que ce soit les modèles de notre (votre ?) enfance mais aussi les modèles récents. En attendant que je me penche sur les actuels Furby Boom, voici quelques petits trucs amusants pour les autres.
draft_lens19648498module160569993photo_1343077612--0---a

Si vous avez un Furby des années ’90 avec un port infrarouge (une sorte de petite fenêtre noire sur le front), le plus simple est de chopper un vieux Palm et de tester. Ca fonctionne assez bien, mais les Furby de l’époque ont un vocabulaire limité.

Si vous avez un Furby récent (genre un modèle 2012), c’est aussi possible de jouer avec, et c’est nettement plus simple.

J’avais expliqué en détail comment ça marchait, mais en simplifiant le Furby reçoit des sons dans des fréquences élevées (17 500 Hz) et réagit. Il existe pas mal de codes (1 024) mais seuls certains fonctionnent sur les Furby 2012, je suppose qu’une partie est réservée aux versions plus récentes des bestioles. Certains ne fonctionnent que si le Furby a une personnalité affirmée, et attention : si vous abusez de certains sons, vous allez rendre le Furby fou.

Normalement, il suffit d’essayer avec les trois sons suivants, et le Furby devrait réagir. Le premier permet de prendre la main, les deux suivants font éternuer et chanter le Furby.

Il y a une liste (incomplète) des commandes sur le site de Hacksby.