Dessiner sur un CD : LightScribe (1)

Dans le temps, quand les CD et autres DVD étaient encore à la mode, personnaliser les disques était un peu le graal, pour les compilations, les photos, les données. Les clés USB et le cloud sont passés par là, mais il est intéressant de regarder ce qu’il était possible de faire. Première étape, le LighScribe.
CD-800x800

Je commence par le LightScribe parce que la technologie est la plus supportée et la plus courante. Les graveurs compatibles sont légions — j’en avais plusieurs dans mon large stock — et les disques se trouvent facilement, comme sur Amazon. LightScribe demande en effet des disques avec une face dédiée à la gravure du dessin : la technologie ne s’utilise pas sur n’importe quel disque.

Les premiers disques (et les plus courants) sont dorés, mais il existe des disques jaunes, orange, rouges, bleus et verts sur le marché. Dans tous les cas, l’impression est monochrome, en « niveaux de gris ». LightScribe offre un contraste un peu faible au départ, mais il est possible de l’améliorer en gravant plusieurs fois la même image. Sur une idée de Katell, j’ai gravé une planète sur un disque (un DVD+R) sans soucis, avec Disc Cover 3. Pour les amateurs, LaCie propose un logiciel compatible Mac et gratuit.

Jupiter

Jupiter

La gravure reste simple : on place le disque à l’envers (la partie données vers le haut, donc) et on attend. C’est assez lent, en fonction des données à dessiner : un peu de texte prendra quelques minutes, une image complète plusieurs dizaines.