Le ZIP U250 : plus fiable, sans Click of Death

Si vous avez utilisé des disques ZIP dans les années ’90, vous connaissez sûrement le Click of Death, une « maladie » qui affectait certains lecteurs et empêchait le bon fonctionnement des disques, avec un clic assez caractéristique. Et ce problème a eu deux implications intéressantes chez Iomega.
Iomega-ZIP-250-Logo.svg

La première, c’est que le Clik! a été renommé PocketZIP. La seconde, c’est que la société a sorti en 2001 une nouvelle génération de disques, assez rare : les ZIP U250. La gamme ZIP comprend trois capacités différentes : 100 Mo (la version originale), 250 Mo et 750 Mo. Lz ZIP U250 est donc une variante du ZIP 250 classique, avec quelques modifications sur la structure des disques. Premièrement, les U250 n’ont pas la même forme que les autres, avec une extrémité arrondie alors que les autres disques ZIP sont plus droits. Au niveau du disque lui-même, Iomega utilisait des particules de titane et les cartouches étaient auto-nettoyantes, selon la documentation de l’époque. Enfin, les disques étaient garantis 10 ans, ce qui devait essayer de montrer qu’Iomega avait confiance en ses disques.

Un ZIP classique et un ZIP U250

Un ZIP classique et un ZIP U250

Pour rappel, les lecteurs ZIP 100 ne lisent que les ZIP 100, les lecteurs ZIP 250 lisent et écrivent les ZIP 250 et lisent et écrivent (lentement) les ZIP 100, et les lecteurs ZIP 750 lisent et écrivent les ZIP 250 et 750, mais ne font que lire les ZIP 100. Enfin, truc étonnant dans l’absolu, les ZIP 750 apparus après les ZIP U250 reprennent le design des ZIP 100 et 250 classiques.