Que penser du Magic Trackpad 2 ?

J’ai craqué, je suis faible, j’ai acheté un Magic Trackpad 2, devant les bonnes critiques (tant qu’on oublie le prix) de mes confrères. Pour l’anecdote, un des premiers posts de ce blog parle du premier modèle.
apple_imac_2015_magic_trackpad_price

Premier truc à savoir, je n’indique pas que c’est un test, parce que je n’ai pas une utilisation classique des périphériques de pointage. J’ai utilisé pendant des années un trackball, avant de passer à une tablette graphique. Ca va faire une bonne dizaine d’années que j’utilise principalement une tablette Wacom à la place de la souris, avec un Magic Trackpad pour le défilement et quelques trucs. A mon boulot, j’utilise une Magic Mouse et – depuis quelques jours – mon ancien Magic Trackpad, le nouveau ayant trouvé sa place au-dessus de ma tablette.

Tablette, Magic Trackpad, Magic Keyboard

Tablette, Magic Trackpad, Magic Keyboard

Je commence par le truc qui me gêne avec ce trackpad : la profusion de gestes. Le premier modèle en comportait déjà beaucoup, mais ici – avec Force Touch – ça commence vraiment à faire beaucoup. Pour une société qui a proposé sa première souris avec plus d’un bouton et une molette il y a à peine 10 ans (la Mighty Mouse, c’est l’été 2005), c’est étonnant. Si certains trucs sont « intuitifs » (encore que, c’est essentiellement par habitude que c’est intuitif), d’autres ne le sont pas du tout.

Le second truc qui me gêne, c’est que le trackpad réagit moins bien que l’ancien avec les mains moites, et se réactive moins vite, aucune idée de la raison.

Enfin, et c’est important : il est vraiment beaucoup trop cher. Il faut pratiquement le double de l’ancien modèle et même si la technologie utilisée a un coût, ça ne vaut absolument pas 150 €. Je ne vais le conseiller à personne, même s’il est efficace.

Face au Magic Trackpad

Face au Magic Trackpad

Maintenant, les points positifs. D’abord, il est joli. C’est subjectif, mais il est sobre, le blanc passe bien, il a plus de classe que le modèle précédent. Ensuite, il simplifie les choses : on branche le câble Lightning (fourni) et il est jumelé. On peut soit laisser le câble (et se passer du Bluetooth), soit simplement le brancher quand la batterie est vide (ça ne m’est pas encore arrivé). Par rapport à l’ancien modèle et ses piles, c’est un plus indéniable.

La bande blanche pour le Bluetooth, et l'inclinaison moins forte

La bande blanche pour le Bluetooth, et l’inclinaison moins forte

La glisse est bonne, et les gestes réagissent au quart de tour, rien à dire. Le Force Touch amène deux choses intéressantes, la première étant la possibilité de cliquer « physiquement » n’importe où sur le trackpad, ce qui est assez bluffant. Même quand on sait qu’il ne clique pas réellement, l’illusion est totale, on « sent » la surface bouger, avec le bruit, etc. Par rapport au modèle précédent qui avait besoin d’une surface solide pour cliquer, et essentiellement dans la partie basse, c’est un net avantage.

Les fonctions Force Touch, je suis plus dubitatif. Le fait de devoir attendre un second clic et de « forcer » avec un retour finalement pas très naturel n’est pas intuitif du tout, et l’intégration l’est encore moins. Aller devoir regarder sur le Net ou dans les options pour découvrir ce que Force Touch propose, ce n’est pas ce que j’attends chez Apple, mais c’était déjà le cas avec la montre. Je n’ai pas envie de passer mon temps à essayer de presser un peu plus fort sur toutes mes actions en espérant que ça fasse un truc, comme dans QuickTime. La gestion de la pression dans des logiciels de dessin, genre Pixelmator, c’est juste une démo technologique pour moi : il faut presser fort pour un trait épais, et donc perdre toute précision. Dans ce cas-là, on est à dix lieues de ma tablette Wacom.

Est-ce que le Magic Trackpad 2 reste un bon produit ? Oui, surtout vu l’absence de concurrence dans les trackpad, et l’avance globale qu’Apple a depuis des années sur ce point. Est-ce qu’il faut l’acheter ? Non, vraiment pas, c’est (beaucoup) trop cher, surtout si vous avez déjà un Magic Trackpad.