La fin de la TNT payante

J’en avais un peu parlé quand j’ai parlé de la TNT HD, il y a eu à une époque une TNT payante en France. Même si elle existe encore, je préfère parler au passé (je m’explique).
TNTHD

Au lancement de la TNT, en 2005, il existait plusieurs chaînes payantes : trois Canal+ (classique, cinéma, sport), TPS Star, Paris Première, Planète, AB 1, TF6, Canal J, LCI et Eurosport. Divers abonnements étaient proposés (essentiellement avec des décodeurs contenant une carte de décodage).

Au fil des années, au vu du manque de succès et des coûts élevés, la diffusion TNT s’arrête pour beaucoup (avec parfois l’arrêt de la chaîne) : TPS Star en 2012, AB 1 en 2008, TF6 en 2014, Canal J en 2009, Eurosport en 2014. En 2016, il ne reste que les chaînes de Canal+, Planète+, Paris Première et LCI. Et en avril, cette dernière passe sur la TNT gratuite (en H.264 SD).

Pourquoi en parler ici ? Parce que j’avais essayé à une époque de capter la TNT payante avec un ordinateur… sans succès. La raison principale vient évidemment du chiffrement : une carte d’accès est nécessaire pour décoder l’image et les tuners pour ordinateur proposent rarement un emplacement pour brancher cette carte. Un des rares appareils à le faire fonctionne avec EyeTV (j’en parlais là) mais c’est là que le second problème survient : l’absence d’offre.

Parce qu’une des raisons de l’échec de la TNT payante vient du peu d’offres. Actuellement, le seul moyen d’avoir LCI ou Paris Première consiste à s’abonner à Canal+. TNTop s’est arrêté en 2010, TV numeric en 2012, RegloTV en 2014. Comme je ne compte pas m’abonner à Canal+ pour un an pour essayer, je n’ai jamais réellement testé.

Avec le passage en tout HD, la TNT payante disparaît donc pratiquement : il ne reste que Planète+ et Paris Première (et évidemment Canal+) et uniquement en SD. Il faut bien avouer que la diffusion par ADSL (ou par satellite) est bien plus intéressante au niveau des coûts pour les chaînes, avec en plus potentiellement un public nettement plus grand étant donné que l’utilisateur dispose déjà du décodeur adapté, alors qu’il devait souvent utiliser un (mauvais) décodeur externe avec la TNT payante classique. Au passage, les rares essais de diffusion hertzienne payante sont souvent des échecs dans les pays européens, avec en plus le fait qu’une bonne partie de l’Europe a privilégié historiquement d’autres canaux de diffusion (câble ou satellite).