Impression en Bluetooth et obsolescence

Un post qui va peut-être aider ceux qui jouent parfois avec de vieux appareils Bluetooth, et les problèmes que ça peut poser. A la base, je devais écrire sur un adaptateur qui permet de transformer une imprimante filaire en modèle Bluetooth, mais les soucis que j’ai eu avec m’ont fait changer mon fusil d’épaule.


Mon adaptateur est un MPI qui se branche sur le port Centronics (parallèle) d’une imprimante. C’est assez ancien, forcément, mais ça permet en théorie d’utiliser une imprimante pour PC sur un Mac ou un PC moderne (sans port parallèle). Il s’alimente par le bus (mais aussi par un adaptateur externe) et un logiciel sous Windows permet normalement de le configurer. La société indiquait qu’il est compatible Mac OS X (Panther, en version 10.3.2, ça date), avec une solution alternative pour ceux sous Jaguar.

L’adaptateur

La théorie se confronte ici à la pratique (et à l’évolution). Par défaut, le boîtier n’a pas de mot de passe Bluetooth. Pas de 0000 ou de 1234, rien. Et c’est un gros problème sous macOS : les dernières versions de l’OS d’Apple ne permettent pas (ou je n’ai pas trouvé) de se connecter à un appareil sans mot de passe. Avec Tiger et Snow Leopard (au moins), l’OS laisse le choix de ne pas mettre de mot de passe, en indiquant – à raison – que certaines imprimantes Bluetooth s’en passent, mais sous Sierra, impossible.

Il reconnaît le nom de l’imprimante

Double peine, l’outil de configuration sous Windows ne semble pas fonctionner, en plus d’être compliqué à utiliser. Il génère en effet un fichier XML à envoyer à l’appareil, qui permet de changer quelques paramètres et d’ajouter un mot de passe, après avoir placé le récepteur dans un mode précis. Sauf que Windows 7 génère une erreur à l’envoi du fichier et que macOS Sierra n’accepte pas de l’envoyer sans authentification (l’oeuf, la poule, etc.).

Nom convivial


Upgrade Mode

Faute de machine sous Panther, j’ai tenté sous Tiger, avec plus ou moins de succès. L’ajout d’imprimante ne fonctionne pas (ça vient peut-être de ma HP Deskjet 340, ceci dit) mais la méthode secondaire passe : il faut simplement générer un fichier PostScript avec la fenêtre d’impression et l’envoyer manuellement à l’imprimante. Ca fonctionne aussi avec les fichiers vCard (issu de Contacts, par exemple).

Sous Tiger, il est possible de se passer de mot de passe

Reste que l’adaptateur ne fonctionne plus sur des machines modernes pour des questions de sécurité, et ce n’est pas plus mal dans l’absolu.