Le Target Disk Mode marche en USB-C, en Thunderbolt et en FireWire

Le mode cible, historiquement, permettait de transformer un PowerBook en disque SCSI externe. Au fil du temps, Apple a gardé la fonction en l’adaptant aux évolutions technologiques. Avec les derniers MacBook Pro, ça fonctionne en USB, en Thunderbolt et en FireWire.

Le cobaye est mon nouveau MacBook Pro (2017), équipé de prises Thunderbolt 3. J’ai testé les trois modes.

En USB-C

Le plus récent des trois modes date du MacBook (2015). Il est en effet possible d’utiliser un simple câble USB pour transformer un Mac en disque dur externe. Ca fonctionne soit avec un câble USB-C vers USB-C (attention à bien prendre un modèle USB 3.0) ou avec un USB-C vers USB-A (Aukey en vend pas trop cher). Avec mon ancien MacBook Air, j’arrive à des débits d’environ 120 Mo/s en écriture et ~180 Mo/s en lecture, ce qui est bien mais pas top. Sur le MacBook Pro, un logo USB.

En USB


~180 Mo/s


Un logo USB

En Thunderbolt

Le mode cible en Thunderbolt date des premiers modèles compatibles avec la norme. Avec un MacBook Pro récent, on peut soit passer en Thunderbolt 3 (voir plus bas), soit en Thunderbolt 1 ou 2. Il faut d’abord installer un adaptateur Thunderbolt 3 vers Thunderbolt 2 (réversible) d’origine Apple et ensuite un câble Thunderbolt vers un ancien Mac. Avec mon MacBook Air (uniquement Thunderbolt 1), les débits sont élevés : 340 Mo/s en écriture, 450 Mo/s en lecture. Je suppose qu’on monte encore plus haut en Thunderbolt 2.

En Thunderbolt


450 Mo/s


Le logo Thunderbolt

Dernier mode, que je n’ai pas testé : le Thunderbolt 3. Avec un câble Thunderbolt 3 entre deux Mac compatibles, on doit obtenir des débits encore plus élevés.

Le FireWire

Plus étonnant, le mode FireWire apparu à la fin des années nonante fonctionne encore. Comme avec les Mac en Thunderbolt, il faut utiliser un adaptateur Thunderbolt vers FireWire. Pour tester, j’ai utilisé un montage un peu alambiqué pour commencer : un adaptateur Thunderbolt 3 vers Thunderbolt 2, un Thunderbolt vers FireWire 800 et un câble FireWire 800 d’un côté, un écran Thunderbolt avec une prise FireWire de l’autre. Premièrement, ça fonctionne. Deuxièmement, les débits restent assez faibles, de l’ordre de 70 Mo/s en écriture et 75 Mo/s en lecture.

FireWire



Le logo FireWire

Pour terminer, j’ai testé un truc idiot : le relier à un vieux Mac en FireWire 400. Donc adaptateur Thunderbolt 3 vers Thunderbolt 2, Thunderbolt vers FireWire 800, FireWire 800 vers FireWire 400 et enfin un câble d’iPod. Dans l’absolu, ça fonctionne (on peut même synchroniser un iPod comme ça) mais dans la pratique, impossible de monter le SSD du MacBook Pro. C’est un problème purement logiciel : les vieilles versions de Mac OS X ne supportent pas Core Storage. Avec un Mac sous Lion qui aurait uniquement du FireWire 400, ça fonctionnerait, mais mon PowerBook G4 sous Tiger ne veut pas monter le SSD.

#DongleLife


Tiger ne peut pas monter un SSD formaté via Core Storage

En pratique, le mode cible fonctionne donc avec la majorité des technologies actuelles, et c’est assez pratique pour une migration rapide. Bon, dans mon cas, j’ai inversé les rôles : un MacBook Air en mode cible pour transférer les données – en Thunderbolt – vers le nouveau Mac.