Leopard Webkit : un Safari évolué pour Leopard PowerPC

Si vous utilisez un vieux Mac comme un PowerPC (bloqué sous Leopard), un problème se pose vite : le navigateur. Il n’existe que de vieilles versions de Safari (5.0 sous Leopard) et les navigateurs modernes ne fonctionnent plus sous ce vieil OS. Mais il existe une solution : Leopard Webkit.

TL;DR : Leopard Webkit adapte le moteur de Safari 11 pour le vieil OS.

Avant de commencer, un mot sur les navigateurs. Leopard Webkit utilise les dernières versions de Webkit compilées pour les PowerPC. Si vous préférez Firefox, qui ne supporte plus les PowerPC depuis des années, il existe un navigateur adapté : TenFourFox. Il fonctionne sur les PowerPC (du G3 au G5) et propose une version adaptée du moteur de rendu de Firefox.

Truc important avant de commencer, qui m’a bloqué lors de tests : Leopard Webkit ne fonctionne que sous Leopard et uniquement sur les PowerPC. La page du projet indique que le but est de proposer un navigateur Webkit à jour pour Leopard (PowerPC et Intel) et Snow Leopard (Intel) mais le but n’est pas encore atteint. Leopard Webkit ne fonctionne pas sous Snow Leopard (sauf une vieille version, sujet de l’article de demain) ou sur un Mac Intel sous Leopard.

Sous Leopard

L’installation

L’installation n’est absolument pas triviale, pour une bonne raison : les vieilles versions de Mac OS X ne contiennent pas les certificats nécessaires au téléchargement de Leopard Webkit. Il est distribué sur SourceForge – passé en https comme une bonne partie du Web – et il n’est donc pas possible de le télécharger. La seule solution pratique est de le télécharger sur le site officiel depuis un ordinateur récent. La dernière en date est la 604.5.6_2 basée sur la même version de Webkit que Safari 11.0.3.

Pas de SourceForge

Sous Leopard, il suffit d’ouvrir le DMG et de copier l’application Webkit dans le dossier Applications. Il y a quelques scripts avec le programme, dont un qui permet d’installer les certificats nécessaires aux liaisons https, un qui met l’user agent sur une version moderne et enfin un qui désactive certaines fonctions (Top Sites, notamment) pour les petites machines.

Les scripts

Une fois installé, il faut lancer Webkit (et pas Safari) et surfer. Attention, sur les petites machines (PowerBook et iBook, Mac mini, iMac), ça rame. Pour profiter un minimum du navigateur, il vaut mieux utiliser au moins un Power Mac G4 avec deux CPU (et pleins de RAM) ou un Power Mac G5. Un des intérêts de Leopard Webkit est la possibilité de surfer (lentement) sur des trucs modernes genre Facebook ou YouTube, mais n’espérez pas obtenir le confort d’un ordinateur moderne : le dernier des PowerPC date de 2005.

Ca fonctionne

Le navigateur a tout de même le mérite d’exister et permet de surfer sur certains sites légers en https, même avec une machine obsolète.