« Ajouter » de la RAM à une carte graphique OpenLDI

Quand j’avais testé mon écran Silicon Graphics en OpenLDI (le SGI 1600SW), j’avais un petit problème : le ventilateur de la Formac Proformance 3 que j’utilisais était en mauvais état (je l’avais rafistolé au Sugru) et elle ne possédait que 16 Mo de RAM. Et j’ai trouvé une solution pour passer à 32 Mo.

Bon, je ne vais pas vous parler de soudure de puce mémoire (même si c’est en théorie possible : la carte a des emplacements libres pour des puce supplémentaires) mais d’une technique bien plus simple. Formac vendait en effet plusieurs versions de la Proformance 3, certaines avec 16 Mo de RAM, d’autres avec 32 Mo. Et dans tous les cas, le PCB semblait identique. Les versions 32 Mo n’avaient pas de sortie OpenLDI, mais comme la gestion de cette norme numérique passe par un PCB supplémentaire, je me suis dit (à raison) que placer l’extension OpenLDI sur une carte 32 Mo devrait fonctionner.

Silicon Graphics


Cet écran a toujours une certaine classe, 20 ans après

C’est une bidouille assez simple : sur la carte 16 Mo, j’ai enlevé l’extension OpenLDI et l’équerre, et j’ai placé le tout sur la carte 32 Mo. Après un coup de WD40 dans le ventilateur de la carte 32 Mo, qui était un peu fatigué, tout fonctionne parfaitement. Et cet écran, malgré ses 20 ans, reste toujours aussi efficace.

La version 32 Mo, sans OpenLDI


La version 16 Mo, avec OpenLDI (et des emplacements pour de la RAM)


La sortie OpenLDI


Le PCB OpenLDI


32 Mo


OpenGL and co.


1600×1024 (à 50 Hz)


Les réglages (avec la luminosité en logiciel)


Le programme reconnaît bien l’écran