Un écran SGI 1600SW en DVI avec le MultiLink

J’ai déjà parlé de l’écran SGI 1600SW, de son look génial et de sa connectique particulière, l’OpenLDI. Et j’ai enfin trouvé un adaptateur pour l’utiliser avec un appareil moderne : le SGI MultiLink.

L’adaptateur assez imposant, aux couleurs de l’écran, propose quelques boutons pour l’OSD – j’y reviens -, une prise OpenLDI femelle, un emplacement pour une prise Mini DIN (peut-être du S-Video) et une prise DVI femelle. L’adaptateur utilise le même bloc d’alimentation que l’écran lui-même mais consomme moins (6 W selon la documentation). Il était livré à l’origine (a priori) avec un câble DVI vers DVI, un DVI vers VGA passif et un DVI vers DFP.

L’adaptateur


Ses prises

Le MultiLink est un peu plus qu’un simple adaptateur. Pour brancher un écran OpenLDI en DVI, il existe quelques autres adaptateurs (GFX-1600SW, PIX-Link, etc.) mais le MultiLink est le plus complet. Premièrement, il intègre un OSD complet : il devient donc possible de régler le contraste, l’image, la luminosité (etc.) depuis l’adaptateur. En temps normal, avec un système compatible OpenLDI, l’OSD était totalement software. Forcément, je ne peux pas le capturer proprement mais j’ai fait quelques photos.



Deuxièmement, surtout, le MultiLink offre une compatibilité assez large. Il prend en entrée un signal DVI (plus exactement TMDS, ça fonctionne en DFP selon la documentation) avec la définition native de l’écran (1 600 x 1 024). Deuxièmement, il accepte aussi le VGA. Il faut un câble DVI vers VGA (passif) ou tout simplement un adaptateur DVI vers VGA du côté de l’adaptateur, et ça fonctionne. L’écran n’accepte pas toutes les définitions possibles en entrée (le scaler a des limites), mais ça marche avec les définitions standards “PC” (640 x 480, 800 x 600, 1 024 x 768, 1 280 x 960, 1 280 x 1 024), quelques vieilles définitions DOS (720 x 400 en 70 Hz, etc.), le 1 024 x 768 des Mac (aucune idée de la différence) et un signal 720p standard. Bien évidemment, le 1 600 x 1 024 (natif) marche aussi en VGA. Un vieux Mac aura du mal, tout comme certains vieux jeux DOS qui utilisent des définitions atypiques, mais les valeurs standards passent bien. L’OSD a l’avantage de proposer deux modes : un wide qui prend tout l’écran, un standard qui garde le ratio original de l’image. Attention, il n’y a pas de mode 1:1 : le scaler agrandit automatiquement en hauteur.

Avec Catalina


En VGA


En DVI


La définition native


Le switch A/D permet de forcer le mode VGA avec un adaptateur DVI vers VGA

Avec sa dalle en 111 pp (17 pouces, 1 600 x 1 024), l’écran offre une qualité d’image étonnante pour un moniteur de cet âge. Le scaler fait bien son boulot en VGA, et n’intervient évidemment pas en DVI si on envoie la définition native. Il manque évidemment de contraste et n’est pas très réactif, mais le résultat est tout de même assez sympathique. Après, il faut bien se rendre compte que si on peut trouver l’écran lui-même à un prix correct (enfin, tout est relatif vu son âge), les adaptateurs valent assez cher et sont rares.