XL·1, encore un disque vinyle avec du contenu informatique

Je continue avec mes disques vinyles, quand j’arrive à trouver des exemplaires à des prix corrects. Cette fois, le XL·1 de Pete Shelley, qui contient (encore) un programme pour le ZX Spectrum.

Au lieu de vous mettre tous les articles précédents à chaque fois, je vous renvoie vers la page dédiée, elle explique ce que je fais avec les vinyles et liste toutes les pages qui contiennent les programmes, les explications, etc.

 

Le programme se trouve donc sur certaines éditions sur vinyle (pas toutes) mais aussi sur des éditions en cassette. De ce que j’ai vu, les CD, eux, ne contiennent pas le code. Certaines éditions du vinyle placent le code directement après les pistes classiques (ça peut surprendre), d’autres placent une “locking groove” avant. En clair, la musique se termine par un sillon sans fin avant le code, et il faut donc placer l’aiguille au bon endroit pour récupérer le code (c’était aussi le cas avec So Long America).

La pochette


Quelques explications derrière

Question récupération, c’est assez simple : j’ai enregistré en me plantant de vitesse (45 tpm au lieu de 33 tpm) et la récupération du code Spectrum a tout de même fonctionné du premier coup. Le disque était propre, mais c’est la première fois que ça marche du premier coup tout de même. Rien de spécial à dire, c’est du code ZX Spectrum. Au passage, l’histoire de ce programme est disponible sur un site (par son auteur) et une version est proposée en téléchargement.


Le programme est prévu pour afficher les paroles et des animations des différents titres du disque. L’ensemble est du coup assez long (comptez une bonne quarantaine de minutes). J’ai tout enregistré dans un émulateur et synchronisé avec la musique, mais j’ai aussi mis une version plus courte avec un seul titre (la plus longue sera mise ici quand j’aurais la fibre). La synchronisation n’est pas géniale, mais je ne sais pas si ça vient de mon enregistrement, du programme, de l’émulateur, etc. Par rapport à cette vidéo, qui a été enregistrée sur un vrai ZX Spectrum selon l’auteur, on voit une différence sur une des pistes. Avec l’émulateur, on a des points verts très visibles, ce qui n’est pas vraiment le cas sur le vrai ordinateur.

Comme j’avais aussi acheté la cassette, j’ai vérifié si le code était le même et c’est le cas (ou presque) : j’ai quelques octets qui diffèrent, mais les deux fichiers fonctionnent et donnent visiblement le même résultat. Ce qui au passage doit être bloquant : la cassette n’a pas la même structure que le vinyle.