Un fax dans un CD de rock allemand des années nonante (kamoulox)

Ce disque n’est pas vraiment un vinyle qui contient des données, mais presque. Parce que c’est encore plus bizarre : c’est un CD qui contient un fax.

L’album en question est Ultra, de The Inchtabokatables, et il date de 1994. La page wikipedia des pistes cachées indique qu’il contient le son d’un modem analogique (tout comme la page Discogs) mais plusieurs autres sources parlaient de « bruit de fax » et de fait : la piste porte le nom de fax dans iTunes. Au passage, c’est la piste 15, alors que la pochette du disque ne liste que les pistes 1 à 12.

En fait, à l’écoute, c’est assez évident si on a déjà écouté un fax (vous aurez pas mal d’exemples ). Ce qui m’a bloqué, c’est un truc bien plus bête que « Trouver ce que c’est ». C’est « Mais comment on décode un fax ? ». Franchement, au départ, je m’attendais à trouver des logiciels pour ça. Mais non. Je vous passe les recherches, mais il faut compiler un programme (SpanDSP) avec un paramètre précis. Il faut donc passer par ces deux étapes.

./configure --enable-tests
make

Ensuite, dans le dossiers /tests, vous trouverez fax_decode. La syntaxe de base est simple : il suffit de fournir le fichier WAV en argument. Mais attention, il doit être dans un format spécifique : une fréquence d’échantillonnage de 8 kHz et du mono. Comme j’ai voulu passer la piste du CD (qui est en 44,1 kHz) en 8 kHz sans succès au départ avec Audacity, je vous donne l’astuce : même si vous changez la fréquence en question dans les options, il faut aussi indiquer en bas à gauche de la fenêtre que le projet est en 8 kHz, sinon ça continue à exporter en 44,1 kHz. On va dire que ce genre de trucs cons fait partie du charme de l’open source.

En bas à gauche

Mais même après ça, ça ne fonctionnait pas, alors qu’avec les exemples cités plus haut, j’obtenais une image. J’ai tenté de passer en 8 bits, de filtrer les fréquences, etc. Puis j’ai eu une illumination en regardant la tête des signaux. Au lieu d’amplifier (ce que je fais d’habitude pour les signaux) j’ai réduit l’amplitude (je ne sais pas si un antonyme existe), avec un filtre d’amplification de -5 dB. Et – magie – ça a fonctionné. Le programme de décodage m’a donné une image. Sans cette étape, j’avais bien les porteuses, mais des tas d’erreurs dans le fichier.

L’image

Le résultat est une image TIFF pas super définie, mais assez lisible. Et avec la magie de l’Apple M1 (et quelques corrections manuelles), voilà le texte (avec probablement quelques fautes, mon allemand est rouillé).

Guten Tag, Schlauberger!
Du hast soeben ein für Dich gewinnbringendes faxsignal entschlüsselt, somit bist. Du genauso überdlurchschmittlich intelligent, wie wir und nimmst, teil an einer ausgesprochen geheimen Verlosung mit folgenden einzigartigen unvorstellbaren Gewinnen:

-Getragene Klamotten (verschwitzt)
-Rock’n Roll Konzertbesuche unserer Lieblingsbande
-Backstagebesuche bei Kapellen unserer Wall
-Kaffee & Getränkefalten über Land zu eine m absendlichen Konzert der Inchtabokatables.

Um an der Auslosung teilzunehmen, sendest Du dieses fax an:
+49 30 2727896
oder an K&P Music Musicverlag Befreggerstrassc. 19-20 12445 Berlin
Eingendeschluss ist der 31.12.1994.
Der Rechteweg ist bei dieser Verlosung ausgeschlossen.

La traduction rapide par Google.

Bon après-midi, les gars intelligents!
Vous venez de décrypter un signal fax qui vous est profitable, vous l’êtes donc. Vous êtes tout aussi intelligent que nous et participez à une tombola très secrète avec les prix uniques et inimaginables suivants :

-Vêtements usés (en sueur)
-Visite de concerts de Rock’n Roll par notre gang préféré
-Visites des coulisses des chapelles sur notre mur
-Café et boissons à travers le pays pour un concert nocturne des Inchtabokatables.

Pour participer au tirage au sort, envoyez ce fax à :
+49 30 2727896
ou à K&P Music Musicverlag Befreggerstrassc. 19-20 12445 Berlin
La date limite d’inscription est le 31 décembre 1994.
La décision des juges est exclue de cette tombola.

Du coup, j’arrive évidemment environ 25 ans trop tard. Et je me demande si quelqu’un à décodé le fax à l’époque.