Mac ou Pippin ? Racing Days

Cette semaine, je (re)teste un jeu Pippin… mais sur Mac. Une partie des titres de la console d’Apple et Bandai fonctionne en effet sur les deux plateformes. Il s’agit ici de Racing Days.

Je n’ai que la version japonaise du disque (il existe une version américaine, c’est un des rares jeux sorti aux USA) et c’est un programme… compliqué. Racing Days a une particularité : il contient des données et de l’audio en format Red Book (CD Audio). Et ce point pose pas mal de soucis, même sur une Pippin. Sur la console, le je ne se lance pas dans certains cas, notamment si on utilise un lecteur de CD rapide (8x ou plus) avec une ROM 1.2 : dans ce cas, la ROM ne reconnaît pas les CD Audio et le titre ne se lance pas.

Sur un Mac, c’est un peu la même chose. Il faut en effet que le Mac reconnaisse les deux sessions et c’est tout sauf systématique. Sur le Power Mac G3 qui sert généralement pour les tests, Mac OS ne voit que les pistes audio. Sur un PowerBook 3400c, c’est le contraire : il voit les données mais pas l’audio, ce qui empêche le lancement du jeu. Mais en rusant un peu, ça a fonctionné : j’ai utilisé un lecteur de CD-ROM SCSI en externe sur le PowerBook 3400c (ça ne fonctionne pas avec le Power Mac G3). C’est du coup assez lent (je n’avais qu’un modèle 2x sous la main, et la flemme de changer le lecteur interne) mais ça marche.

Il ne monte que la partie “données”


Un message lié aux branchements (le son sort du lecteur de CD-ROM)


Si le lecteur ne monte pas l’audio, ça plante

En pratique, on lance réellement la version Pippin, donc il n’y a aucune différence pratique, tant dans l’interface que dans l’image. C’est du 640 x 480 dans une fenêtre (si on dépasse cette définition sur le Mac) et les réglages liés aux Mac sont dans un programme séparé, dans un dossier for Mac. Il permet simplement de régler correctement les commandes au clavier. Le jeu propose quelques véhicules, quelques pistes et (petit bonus) les pistes de la version Mac du jeu (on en reparle la semaine prochaine).

Les réglages dans une app’ séparée


Le jeu se lance dans une fenêtre


C’est l’interface Pippin


Deux pistes


La piste “Mac”

Visuellement, c’est finalement assez différent de la version Mac, mais ça reste assez basique. Le seul intérêt de jouer sur Mac, c’est que les Mac ont parfois (et c’est le cas ici) des CPU (beaucoup) plus rapide que la Pippin, ce qui rend le jeu un peu plus fluide. Mais sur le coup, c’est vraiment le degré zéro du portage. Je vous mets une vidéo capturée sur un Mac (un PowerBook 3400c avec le même CPU que la Pippin… mais à 180 MHz).