Un document intéressant sur le Yosemite de 1999

En cherchant un truc, je suis tombé sur un document un peu bizarre, qui parle de Yosemite. Pas l’OS d’Apple (sorti en 2014) mais le Power Mac G3 “Bleu” (1999), dont c’est le nom de code.

Le document est centré sur la BootROM de la machine, qui est un peu particulière : c’est le premier Power Mac « New World », c’est-à-dire avec une ROM logicielle. Plus clairement, les Mac précédents stockaient la ROM… en ROM, sur la carte mère. Avec les modèles New World, les routines de la ROM sont chargées en RAM depuis le disque dur, au démarrage. Sur ces modèles, c’est donc bien l’Open Firmware qui gère le démarrage, et c’est nouveau (et détaillé). Il a visiblement été écrit pour des ingénieurs, mais je ne connais pas sa source exacte.

La première partie est intéressant sur un point : au départ, le projet portait le nom Half Dome et Apple devait utiliser un chipset de chez Bull (oui, le groupe français, même si le document parle de l’Italie). Le changement pour le MPC106 Grackle de Motorola date de février 1998 (donc un peu avant l’annonce de l’iMac, basé sur le même chipset) et c’était déjà le chipset utilisé dans le Power Mac G3 Beige. On trouve aussi quelques détails sur des bugs découverts avant le lancement et corrigé parce qu’il s’agit du premier Power Mac avec une ROM flashable, du coup (enfin, firmware, plus exactement). Sur les modèles précédents, comme le G3 Beige, il fallait physiquement remplacer la barrette qui contenait la ROM.

D’un point de vue matériel, on apprend l’existence de deux cartes. La première est un adaptateur série issu de chez Apple, nom de code Jolly Roger. Pour mémoire, le Power Mac G3 n’a pas de port série mais des cartes qui remplacent le modem existent. La seconde carte est la Flashback. Elle permet en fait de démarrer un Mac dont la ROM a été flashée par erreur : elle s’installe dans le dernier slot de RAM (noté J19) et contient une ROM qui se charge directement en RAM. Avec cette carte, il est donc possible de démarrer puis de flasher correctement la ROM de la carte mère.

Le document indique aussi que l’infrarouge avait bien été prévu pour le Power Mac G3 Bleu (comme l’iMac).

Points to serial driver. For the second serial port (B). Not used; connections go to the front panel daughterboard which was going to have IRDA, but IRDA was cancelled.

De façon plus large, si voulez comprendre comment l’Open Firmware et le démarrage d’un Mac fonctionnent, c’est assez intéressant mais assez ardu tout de même.