Le cas des (autres) webcam FireWire

Il y a quelques semaines, en écrivant un sujet sur les webcams Apple, je me suis posé une question : est-ce qu’il y a eu d’autres webcams FireWire que l’iSight ? La réponse est oui, et j’ai trouvé une Pyro (de chez ADS Tech) pour comparer avec l’iSight.

La prise en charge des caméras FireWire sous Mac OS X est assez large dans l’absolu : les modèles compatibles IIDC (un standard pour la vidéo) devraient fonctionner sous Mac OS X entre Mac OS X Jaguar (au moins avec iChat) et macOS Mojave, si vous avez du FireWire. SI ce n’est pas le cas, ça doit normalement fonctionner avec l’adaptateur Thunderbolt vers FireWire 800 Apple, éventuellement couplé à un Thunderbolt 2 vers 3 Apple. Ce n’est pas certains à 100 % : certaines caméras demandent plus d’énergie que ce que les adaptateurs peuvent fournir, et le pilote IIDC d’Apple ne gère a priori pas tous les modes (et l’iSight elle-même est dans le même cas). La limite pratique est Mojave : Catalina n’a plus les pilotes audio (si la caméra possède un microphone) et ça ne fonctionne plus ensuite (même pour la vidéo). Question caméras industrielles, on trouve une liste de modèles là.

La Pyro 1394

Revenons aux alternatives à l’iSight. On trouve une liste intéressante dans ce vieil article de MacWorld : la iBot de chez Orange Micro, la Pyro de chez ADS et la Fire-i de chez Unibrain. Ce ne sont pas les seuls webcams FireWire (il y a aussi la iSweet, par exemple) mais ce sont les plus connues. Pour tester, j’ai trouvé une Pyro dans sa version “API-203”. C’est une boule assez imposante, arrivée avec un pied (et une vis standardisée). La prise FireWire (400) est fixée à la caméra (dommage). Si le capteur peut faire du 640 x 480 (à 30 fps), elle reste quand même assez loin de l’iSight sur les fonctions : pas de microphone, pas d’autofocus (c’est manuel), pas de cache pour l’objectif. En pratique, son principal avantage en 2003 était son prix : 90 $, contre 150 $ pour celle d’Apple.

Le format est différent de l’iSight

Mais question qualité, ça donne quoi ? Ben pas grand chose. Ce n’est pas horrible, dans le sens où l’image est à peu près utilisable, mais il faut mettre au point manuellement (l’iSight est assez efficace sur l’autofocus) et c’est quand même fort bruité, même dans de bonnes conditions. Qui plus est, la balance des blancs est assez aléatoire, dans certains cas on se retrouve avec une image verdâtre. L’iSight est plus nette, mais avec une image plus douce (et moins de bruit). Ce n’est vraiment pas parfait non plus (elle date de 2003 tout de même) mais c’est (un peu) mieux. Et surtout la balance des blancs est franchement meilleure, même si ça tend un peu vers le vert aussi avec les éclairages LED.

La Pyro


L’iSight

Bon, en réalité, utiliser une caméra FireWire en 2022, c’est quand même bien se prendre la tête. Les variantes USB qui suivent le standard UVC offrent une image bien meilleure avec une bonne compatibilité sous Mac OS X (attention, vous aurez besoin de Tiger et idéalement d’un port USB 2.0). Les webcams FireWire, c’est donc plus une curiosité du début des années 2000 qui avait une raison d’être… à l’époque. Actuellement, rien que le nécessaire pour en brancher une sur un Mac moderne vaut pratiquement le prix d’une webcam 4K.