Tag Archives: Hackintosh

Installer un kext facilement avec un package personnalisé

Récemment, je suis tombé sur un outil pratique, même si évidemment il va rarement servir. Install-Kext-macOS de nos amis canadiens permet en effet de créer un package qui permet d’installer un kext (un pilote, une extension) facilement.

FileVault et Hackintosh : attention à la protection des données

En testant un Hackintosh, je suis tombé sur un problème étonnant : FileVault 2 a un comportement gênant. FileVault 2, c’est la technologie de chiffrement de Mac OS X, lancée avec 10.7, qui chiffre totalement le périphérique de stockage (avec l’aide du CPU dans certains cas), contrairement à la première version qui stockait simplement les données dans une image disque chiffrée.

Fabriquer un Hackintosh… à base de PowerPC et de Mac OS X 10.1

J’en avais déjà parlé, j’ai une Pegasos I à la maison, une carte mère équipée d’un processeur PowerPC destinée à MorphOS, Linux et autres OS un peu atypiques. Et un des intérêts de cette carte, c’est de faire fonctionner Mac OS X (ou Mac OS 9) presque nativement, alors que ce n’est pas un Mac. En somme, un Hackintosh PowerPC. Après de (longs) essais, j’ai finalement réussi, avec Mac OS X 10.1, alias Puma.

Le NUC d’Intel : un Hackintosh qui marche (presque) totalement

J’en ai parlé dans un article, j’ai un peu de mal avec les Hackintosh. Ca ne m’empêche pas d’essayer, et j’en ai fait un pour mon boulot. Comme je n’ai pas exactement les mêmes contraintes ici, je vais en parler un peu en détail : comment transformer le NUC d’Intel en Hackintosh.

Mon expérience du Hackintosh (et pourquoi je n’apprécie pas)

Le Hackintosh. Un sujet intéressant dans l’absolu, surtout quand même de grands sites Mac comme MacBidouille se lancent dans l’aventure. J’avais régulièrement des retours de gens qui se montaient un hackintosh pour remplacer une des onéreuses machines d’Apple, spécialement pour ceux qui avaient besoin de puissance. Comme j’ai eu l’occasion d’avoir une machine « facile à transformer en hackintosh » (un Intel NUC). J’ai essayé, j’ai vu, j’en suis revenu.

Bien choisir son adaptateur Bluetooth

Si ceux qui me suivent sur Twitter ont une petite idée de la raison de ce post, parlons d’un truc qui peut servir : bien choisir son adaptateur Bluetooth. Si chercher un adaptateur USB n’est pas très courant, il y a plusieurs cas où c’est intéressant : quand on a un Mac sans Bluetooth, quand la carte interne est morte ou tout simplement quand on veut une norme plus récente que celle du Mac. Et même, on en reparle demain, quand on veut développer en Bluetooth pour iOS. La dernière raison, la plus courante, c’est quand on veut équiper un hackintosh.

Quand Apple a « aidé » le monde du hackintosh

Amusant : Apple a « aidé » au développement du hackintosh, en fournissant des pilotes pour certains composants comme les périphériques PS/2.