Comment scanner correctement une puce : avec un scanner CCD

Assez régulièrement, je dois scanner des puces et des objets avec un peu de profondeur, et je suis confronté à un souci : la majorité des scanners modernes donne un résultat flou. C’est un problème lié à la technologie utilisée (CIS) et je me suis donc mis en quête d’un appareil qui n’a pas ce souci.

Dans les scanners à plat, deux technologies sont utilisées en masse, le CCD et le CIS. La première, très présente à une époque, ne se retrouve plus que dans les scanners haut de gamme, quand la seconde équipe l’énorme majorité des imprimantes multi-fonctions et des scanners pas trop onéreux.

CCD vs. CIS

Le CCD utilise un capteur de type CCD (logique) avec un système de miroir. La lumière émise par la lampe sur la cible est renvoyée par des lentilles et des miroirs vers le capteur. La technologie offre une bonne qualité d’image et permet surtout de scanner des objets avec un peu de relief (il y a une petite profondeur de champ). Elle a par contre pas mal de défauts pratiques : c’est cher, ça consomme un peu plus (les scanners CCD doivent être alimentés) et l’appareil reste assez épais pour intégrer le mécanisme. Dans la pratique, en 2017, le CCD se cantonne aux scanners assez onéreux et haut de gamme.

CCD (sur un vieux site Tom’s Hardware)

Le CIS (ou LIDE, ce qui a donné son nom à une gamme chez Canon) utilise un mécanisme plus simple : le capteur se trouve directement au niveau de la source de lumière. La technologie donne de moins bons résultats dans certains cas et une profondeur de champ nulle, mais elle permet l’élaboration de scanners fins, alimentés en USB et peu onéreux. Comme la qualité reste acceptable pour des documents ou des photos, la majorité des imprimantes multi-fonctions et des scanners à plat d’entrée de gamme utilise un capteur de ce type.

CIS (sur un vieux site Tom’s Hardware)

Un scanner CCD sous macOS

Mon problème a été de trouver un scanner CCD pas trop cher (d’occasion, en pratique) et compatible avec macOS avec des pilotes de type ICA. Ce n’est pas une sinécure : pas mal de vieux scanners se contentent de la compatibilité TWAIN, disparue de macOS. En écumant la liste des périphériques compatibles avec macOS, j’ai listé les scanners CCD de la liste et j’ai finalement trouvé un Canon 5600F pas trop cher. Il fonctionne bien avec les pilotes Canon, régulièrement mis à jour, et ça passe parfaitement sous macOS High Sierra avec Transfert d’images (et les solutions de scan natives).

J’ai numérisé une barrette de mémoire cache et une ROM pour bien montrer la différence. La ROM a quatre puces et un PCB qui est forcément un peu plus “loin” de la vitre. La barrette de mémoire cache est encore plus intéressante : toutes les puces ne font pas la même hauteur.

La ROM en CIS


La ROM en CCD


La mémoire cache en CIS


La mémoire cache en CCD