Ces technologies qui n’existent pas réellement : DisplayPort Aux Channel

La semaine dernière, je parlais des câbles HDMI « avec Ethernet », qui ne servent pas réellement. Une autre technologie liés aux écrans est un peu dans le même cas : le canal auxiliaire en DisplayPort.

En DisplayPort, en plus des données liées à la vidéo, il existe un canal auxiliaire qui permet de transférer des données plus générales entre l’écran et l’émetteur (ordinateur, etc.). La version 1.1 de la norme limite ce canal à 1 mégabit/s et les suivantes passent à 720 mégabits/s. Le canal auxiliaire sert pour pas mal de choses (détection de l’écran, etc.) mais les promesses de l’utiliser pour des usages “grand public” sont restées lettre morte. Dans les présentations du DisplayPort 1.2, le canal auxiliaire devait servir à transmettre de l’Ethernet ou (surtout) de l’USB, pour gérer les hubs intégrés aux écrans facilement. En pratique, le canal auxiliaire sert parfois pour transmettre les données d’un écran tactile dans les tablettes mais c’est à peu près tout.

Le lien auxiliaire

Les raisons de la non-utilisation du canal auxiliaire restent assez évidentes en pratique. La première, c’est que le DisplayPort 1.2 reste assez peu utilisé : le HDMI est majoritaire dans les écrans et il a fallu un moment avant qu’Intel ne supporte la norme 1.2 (Intel HD 5000). La seconde, c’est que la bande passante reste trop faible, c’est un peu le même défaut que l’Ethernet over HDMI : proposer au mieux de l’USB 2.0 ou de l’Ethernet 100 Mb/s quand l’USB 3.0 est systématique et que l’USB 3.1 se répand et quand l’Ethernet 10 000 commence à arriver, c’est un problème. Pour un constructeur d’écran, il est nettement plus simple d’ajouter un câble USB pour le hub et les fonctions de l’écran (ce qu’Apple avait fait avec ses écrans LED Cinema Display) que d’implémenter une fonction pour quelques éventuels ordinateurs compatibles. Au passage, l’USB-C pour la vidéo souffre des mêmes problèmes : dans une partie des cas, il est impossible d’avoir une image fluide et un bus USB rapide. En pratique, la seule norme qui permet de transférer des données et de la vidéo sans (trop) de contraintes sur un seul câble reste le Thunderbolt, mais la technologie a tout de même des limites sur ce point, spécialement quand on travaille avec des écrans très définis.