Le calvaire des modulateurs TV (et le canal 36)

Quand je teste de vieux appareils vidéo analogique (LaserDisc, magnétoscope, appareil photo, etc.), la connexion passe généralement soit par du composite soit par une sortie antenne. Et avec cette dernière, c’est souvent un calvaire pour obtenir une image.

La sortie antenne (RF) est en théorie une solution simple – il suffit de chercher l’image avec le tuner – mais en pratique, c’est une plaie. D’un point de vue technique, elle a plusieurs défauts. Premièrement, elle combine l’image et le son sur un seul câble, ce qui amène quand même souvent une dégradation. Le RF est en dessous du composite (qui place l’image sur un seul câble, sans le son), du S-Video (luminance et chrominance séparées) et du RGB. Deuxièmement, la norme de diffusion peut poser des soucis (PAL, NTSC, etc.). Enfin, la puissance du signal rend parfois le fonctionnement impossible (par exemple les vieilles consoles Atari).

Les soucis d’EyeTV

Sur un Mac, même si vous avez un tuner analogique, ça va être un problème. Le programme le plus courant, EyeTV, essaye de simplifier la vie des utilisateurs mais a deux défauts. Premièrement, il ne permet pas réellement de choisir la norme. Il faut en effet choisir le pays, ce qui force ensuite la norme. Si votre appareil émet en PAL G, il faut donc plutôt chercher avec l’Allemagne, s’il émet en PAL I, l’Angleterre, etc. Et si la documentation ne l’indique pas… il faut tester. Deuxièmement, EyeTV a un comportement énervant : même s’il est possible de forcer une fréquence précise sur le tuner, le logiciel ne va pas afficher de la neige, mais un message « Pas de signal ». Du coup, impossible de régler finement une image pour trouver le signal.

La recherche avec EyeTV

Le canal 36

Dans la majorité des appareils (sauf les très anciens, comme quelques consoles des années 70 et du début des années 80), le modulateur va sortir un signal PAL – éventuellement SECAM s’il vient de France, mais sans certitude – sur le canal 36. Pas la chaîne 36 de votre téléviseur, mais le canal 36, qui fait partie de la bande UHF. Le canal 36 utilise une fréquence de 591,25 MHz pour l’image (c’est utile pour EyeTV qui ne numérote pas les canaux). La norme va dépendre du pays d’origine de l’appareil : PAL en Europe (sauf en France), NTSC en Amérique du nord ou au Japon. Ensuite, selon le pays d’origine, la version peut changer : PAL G en Allemagne ou en Belgique, PAL I en Angleterre, etc. (il y a une liste là). Si votre récepteur le permet et si l’émetteur aussi, c’est une bonne idée d’essayer de vérifier la norme exacte. Selon les appareils, le canal 36 peut être changé, pour diverses raisons. Le fonctionnement dépend de l’appareil, mais il sagit souvent d’une molette à régler avec un tournevis.

Le réglage du canal sur un modulateur

Quelques exemples

J’ai dû récemment tester un modulateur dans un lecteur de LaserDisc, et j’ai donc trois exemples. Mon matériel de base est un tuner USB EyeTV Hybrid européen, un modèle équipé d’une prise antenne et d’un tuner analogique en plus des tuners numériques. Il gère le PAL et le SECAM sans soucis. Comme une bonne partie des tuners modernes, sa sensibilité reste faible.

Le tuner analogique (ancien) à gauche, le tuner hybride numérique/analogique (à droite)

Premier essai, un magnétoscope. C’est un modèle Philips belge des années 90, et j’ai simplement fait une recherche après avoir lancé la lecture. Le signal est fort et bien calé sur le canal 36 en UHF et l’image est relativement propre. Elle bouge un peu, mais c’est plus lié à la cassette elle-même. De plus, l’appareil propose un OSD pour le changement de fréquence.

Une VHS d’Aliens (la compression est un peu trop visible)

Second essai, le LaserDisc. Plus exactement, le lecteur de CDV de Philips. Par défaut, impossible de récupérer le signal. A l’arrière de l’appareil, une molette permet de régler la fréquence, mais comme EyeTV n’affiche rien quand le tuner ne détecte pas de signal, impossible de régler. Ma solution a été de sortir un vieux tuner USB analogique et une machine virtuelle sous Windows XP. Avec K!TV, j’ai forcé les paramètres du canal (PAL B/G, 591,25 MHz) et joué avec la molette jusqu’à obtenir une image. Ensuite, il suffisait de rebrancher l’antenne sur le tuner EyeTV sous macOS.

K!TV sous Windows XP

Troisième essai, sans succès, un Canon ION. Les appareils peuvent utiliser un émetteur RF en plus du composite, mais impossible de stabiliser le signal. Il est possible de choisir le canal avec une molette et de sélectionner la norme, mais même comme ça, j’arrive dans le meilleur des cas à obtenir un semblant d’image qui bouge. Je ne sais pas si le signal est trop faible, mais je n’ai pas réussi à obtenir une image correcte. A noter que mes Canon ION, de base, fournissent une image composite franchement mauvaise (quand ils fournissent une image) donc ça vient a priori au départ des appareils.

Le meilleur résultat obtenu (hum)

Dans tous les cas, la solution du modulateur (et donc de la prise antenne) reste celle que j’utilise en dernier recours, quand les autres technologies ne fonctionnent pas.