Test d’un système Aqara HomeKit

Encore un système HomeKit pour l’écalirage ? Oui, je profite de ce blog pour détailler un peu la partie Apple sur ce que contient le dernier Canard PC Hardware (en kiosque). Et j’ai testé Aqara.

Le cas Aqara (une marque de Xiaomi) est un peu particulier. Les produits ne sont pas commercialisés en France directement. On peut en trouver facilement, mais vous n’éviterez pas le packaging en chinois et l’adaptateur pour le pont. Pour tester, j’ai un pont et une lampe, acheté tous les deux à un vendeur tiers sur Amazon. Le tout avec des boîtes avec du texte en chinois et un adaptateur pour les prises françaises que j’ai jeté immédiatement tant la « qualité » était faible.

Le pont


Adaptateur obligatoire


Une ampoule (bon, c’est une ampoule, quoi)

Pour l’installation, j’ai installé Mi Home, je me suis rendu compte que j’avais un compte (Yeelight est aussi une marque de Xiaomi…), j’ai ensuite installé le pont en HomeKit, avant de me rendre compte que je devais installer Aqara Home pour bien gérer le tout. Oui, j’ai trois applications Xiaomi pour la même chose. L’installation du pont est assez peu ergonomique, le QR code HomeKit se trouve sous le pont (MAJ : et dans la partie supérieurs de la boîte, je n’avais pas remarqué), il faut donc le débrancher, le sortir de l’adaptateur, scanner le code, et refaire l’opération inverse assez rapidement pour qu’HomeKit puisse le détecter. A noter qu’il n’y a pas de compatibilité Alexa ou Google Assistant, même si ce n’est pas sujet ici.

Aqara Home

La gamme Aqara utilise le Zigbee et donc l’ajout d’accessoires fonctionne comme avec du Hue : il faut ajouter les lampes et accessoires dans l’application Aqara, qui ajoute le tout dans Maison. Truc amusant, le pont lui-même sert de lampe : la structure est entourée de LED, contrôlables via HomeKit. Ce n’est pas très puissant et les couleurs sont fausses (le rouge est franchement rose) mais c’est pratique. Il dispose aussi d’un switch virtuel qui lui permet d’émettre un bip un peu ridicule. Honnêtement, ça ne sert pas réellement d’alarme, ni à la retrouver. C’est complètement gadget.

Le pont a ses propres réglages


Le rouge (capture précédente) est rose

Dans les trucs un peu énervants, l’application en partie en chinois (j’ai reçu des mails totalement en idéogrammes) mais aussi le pont qui parle de temps en temps en chinois (ça se règle, mais il ne propose pas le français, uniquement l’anglais).

Passage en anglais

L’ampoule testé est particulière. Par défaut, elle démarre sur un blanc extrêmement froid (6 000 K, blanc hôpital). il est possible de la régler sur un blanc chaud classique (2 700 K) mais elle perd un peu sur le rendu des couleurs, qui n’est déjà pas extraordinaire au départ. Disons que vu le prix de l’ampoule avec un blanc réglable (12 €), on ne va pas chicaner.

L’ampoule propose le réglage du blanc

Honnêtement, je ne suis pas aussi enthousiaste que Nicolas, qui a testé plus en profondeur les accessoires. Même si j’aime bidouiller (vous vous en doutez), je préfère dans l’idéal avoir de la domotique qui marche, sans devoir installer des adaptateurs pour les prises, sans apprendre le chinois, etc. Une fois les accessoires dans HomeKit, l’ensemble marche bien et on peut presque oublier l’application Aqara, mais c’est un « presque ». L’ajout d’accessoires passe par là. C’est moins cher que du Hue, c’est évident (encore que le pont vaut à peu près le même prix), mais les ampoules sont de moins bonne qualité, et la mise en place nécessite plus de motivations, ce qui risque de décourager un utilisateur lambda.

MAJ : j’avais indiqué que les ampoules marchaient sur d’autres ponts, mais ça dépend du modèle. Celle dont je dispose (ZNLDP12LM) ne sont pas reconnues par un pont Hue.